Rechercher dans ce blog

dimanche 31 octobre 2021

LUNEVILLE (54) - Lunéville se raconte autour de la Guerre de 1870 (8-14 novembre 2021)

Une exposition et plusieurs conférences sont proposées par le service des Archives municipales

afin notamment d’en savoir plus sur les conséquences de cette guerre sur le territoire.



______________

Copyright - Olivier PETIT - Patrimoine de Lorraine 2021  © Tous droits réservés

mercredi 27 octobre 2021

Mon livre "Un village lorrain dans la Grande Guerre" en faveur du Souvenir français !

  A compter d'aujourd'hui, pour chaque exemplaire de mon livre

"Un village lorrain dans la Grande Guerre" vendu,

je m'engage à reverser 3 euros au Souvenir Français !


A travers l'exemple de Ludres, j'ai souhaité démontrer que tous les villages, situés en arrière du front,
qu'ils soient lorrains et français, étaient concernés et on vécu la même chose : départ des mobilisés, arrivées des troupes pour cantonner sur place, les réquisitions militaires, les dégâts occasionnés... 

Mon livre, c'est donc un regard neuf sur le quotidien d'un village, de ses habitants, de ses soldats partis
au front, des troupes de passage et en cantonnement... en donnant également une place non
négligeable aux événements locaux, nationaux et internationaux.

Vous y trouverez de nombreux témoignages inédits issus de carnets de guerre, de cartes postales,
de lettres... et également des illustrations nombreuses (photos, documents d'archives...) 

Ce livre.... c'est plus de 170 00 mots, 420 pages, 400 noms de familles, 200 noms de lieux,
plus de 300 illustrations (photos, cartes, cartes postales, plans, correspondances,
affiches, photos colorisées...) !

________________________

Dans mon livre j'évoque naturellement Ludres à 1681 reprises.... mais aussi : 
Nancy 645 ; Toul 90 ; Paris 80 ; Neuves-Maisons 79 ; Pont-Saint-Vincent 70, Jarville 60
Fléville 6, Vandoeuvre 11 ; Messein 64 ; Maron 34 ; Flavigny 25 ; Pont-à-Mousson 9 ; Ochey 2
Bainville-sur-Madon 7 ; Xeuilley 3 ; Vézelise 6 ; Bayon 16 ; Charmes 6, Epinal 9
Essey-lès-Nancy 9 ; Champigneulles 12 ; Richardménil 45 ; Dombasle 18
Verdun 41 ; Méréville 31 ; Chaligny 42 ; Chavigny 30 ; Villers-lès-Nancy 13
Frouard 37 ; Lunéville 23 ; Heillecourt 11 ; Houdemont 32 ; Laneuveville devant Nancy 17
Sexey-aux-Forges 8 ; Azelot 16 ; Pompey 23 ; Custines 8 ; Liverdun 6 ; Bouxières-aux-Dames 8
Marbache 9 ; Frolois 6 ; Tonnoy 9 ; Ceintrey 12 ; Benney 5.... et bien d'autres.
et d'autres villes, villages et lieux de Lorraine et de France....

et les départements : Marne 110, Oise 44, Somme 34, Haute-Marne 19, Vosges 57, Moselle 38
Saône-et-Loire 19, Moselle 38, Meuse 70, Meurthe-et-Moselle 36, Aisne 45, Ardennes 19,
Aube 7, Seine-et-Marne 4, Côte d'Or 6...
____________________

En fin, d'ouvrage, vous trouverez le parcours de plus 370 Ludréens (de naissance ou de résidence),
un lexique, la liste des abréviations militaires, une bibliographie de 5 pages et des liens internet.

____________________

Voilà ci-dessous le ressenti de mes lecteurs !

« C'est un livre dont la parution mérite d'être soulignée. Quel boulot ! Bravo. »
Vianney Huguenot, de Montigny-les-Metz (57)

« C'est très riche en informations. Ce que j'aime dans ce travail, c'est qu'il joue avec les échelles
(entre l'histoire locale, l'histoire nationale et internationale) et que l'on retrouve de très
nombreux parcours, ce qui donne une dimension très humaine à votre publication.
Bravo en tout cas pour la collecte d'informations effectuée ! »
Nicolas Czubak, de Metz (57)

« La lecture est aisée et agréable, et ce livre contient beaucoup d'informations intéressantes.
Les photos et documents figurant dans ce livre illustrent bien les propos ainsi que la vie
des soldats et des habitants. C'est vraiment un beau témoignage précis et documenté
sur cette période terrible de notre histoire et de notre région ».
Annette Thomas, de Nancy (54)

« Quel travail de recherche pour rassembler tous ces témoignages et documents ! Bravo. »
Eliane Divoux, de Benney (54)

« J’ai été assez surpris de tout ce qui c’est passé à Ludres… je n’imaginais pas tant !!! 
Il va falloir que je retourne traîner dans les champs des Baraques.
En tout cas, très bel ouvrage et super instructif ! J’ai adoré et je vais le laisser
dans la chambre de mon grand pour qu’il le lise également. »
Benoît Giovanella, de Laxou (54)

« Je voudrais vous remercier pour tous les détails que vous nous donner ainsi que
toutes ces précisions concernant tous ces pauvres hommes mobilisés ! »
Virginia Kaci, de Pont-à-Mousson (54)

« Je pense que réaliser un tel ouvrage est très méritant de votre part, car la tâche est immense.
Il faut trier et ordonner une grande masse d’informations et d’illustrations, et il faut aussi trouver
un lectorat. Sur ces deux points, vous avez bien réussi. De prime abord, je trouve que le livre a belle
allure et le format est plaisant, le type de caractère choisi et sa taille rendent la lecture aisée
et agréable. Les illustrations sont bien choisies. A elles seules, elles renvoient bien à l’ambiance
de cette époque. Sur le sujet lui-même, l’illustration de la couverture (un soldat avec son épouse
et ses deux enfants) donne l’esprit du livre : Il s’agit d’un livre profondément humain. - les livres
sur la guerre de 14-18, en prenant de la hauteur, explique surtout le côté politique, diplomatique
et bien sûr militaire et stratégique de la guerre. - à l’opposé, en décrivant la vie du village de Ludres
durant la grande guerre, à travers le vécu des Ludréens, vous faîtes bien apparaitre les sentiments,
les émotions et les drames vécus par les soldats et leurs familles. Sur ce point, les lettres ou cartes
écrites par les soldats à leurs proches apportent des témoignages et des ressentis très forts.
Juste une réflexion personnelle : En ce début du XXI siècle, le courrier familial écrit à des proches
a quasi disparu. Si quelqu’un cherche à faire revivre ce proche passé, il sera condamné à faire
« parler » des disques durs pour connaître la teneur des SMS ou des mails, en supposant que
ce support ne se soit pas altéré. Donc, ces cartes postales que vous citez, sont un témoignage
émotionnel très fort, et bien révélateur des échanges du soldat avec sa famille, et de son état d’esprit.
 ce n’est pas si courant qu’un livre sur la guerre mette l’accent sur l’aspect humain et émotionnel
du soldat. Celui-ci évoluant dans son village, dans sa famille et lors des déplacements en train
liés aux mouvements des unités. C’est une démarche originale d’évoquer la vie des soldats en
tant que individualités, et en même temps dans le texte, d’évoquer ce qui se passait au niveau
national, voire international. En résumé, votre livre est émouvant et prenant, car il restitue
la mémoire du passé, et la mémoire de ce passé pas si lointain.
C’est ce qu’ont vécu nos grands-parents et nos familles. »
Gilles Carpentier, de Ludres (54)

« Je lis votre livre doucement, je me délecte. Je le conseil pour savoir, j'ai découvert plein de
détails sur mon village que je croyais connaître, retour vers le passé, pendant 400 pages
vivre avec ses ancêtres et les faire revivre. »
Jean-Claude Simon, d’Essey-lès-Nancy (54)

« Livre très intéressant et qui apporte un éclairage sur la vie de tous les jours...
une belle réussite... félicitations. »
Michel Bouhy, de Belgique

« Superbe livre. A lire absolument ! Incroyable toute la vie de 14, toute la vie d un village et de
ses habitants écrit par un passionné. Ravi de l'avoir acheté ! »
Raphaël Locqueneux, d'Hardinghen (62)

« Rapidement je me suis immergé dans la multitude de petites histoires et de parcours qui dessinent
 parfaitement ce qu'a été le quotidien des familles et des soldats pendant cette terrible période.
Le parti pris chronologique permet également au lecteur de tout mettre en perspective par rapport
à la Grande Histoire. Vous nous montrez le bout du fil, l'illustrez avec talent, charge ensuite au lecteur
 curieux de dérouler ce fil en se documentant par ailleurs sur les événements auxquels vous faites
 référence. La qualité de la documentation, des photos (bravo aussi à l'imprimeur) et du référentiel
 permettent également de le lire comme un jeu de piste. Bref, bravo pour votre travail de Titan et merci
de donner au lecteur l'envie de découvrir (ou de redécouvrir) les grands événements qui rythment ce
 journal du quotidien de nos ainés. Mais n'est ce pas le but de tout œuvre et action pédagogiques
que d'ouvrir les champs du possible et de la connaissance au lecteur ou auditeur ? Bien évidemment,
 l'autre aspect, et peut être le plus important, c'est cette chronique humaine où - même si vous êtes
très factuel - transparait toutes les difficultés, les peines et malgré cela les petites joies des acteurs
de votre livre. La vie a continué malgré toute la noirceur de la période.
C'est un espoir et un point à méditer par nous tous dans notre quotidien. » 
Bruno Hanriot, de Ludres (54)

« Une pure merveille... C’est passionnant Bravo pour ce livre, cette recherche minutieuse
effectuée et toutes ces photos Très poignant. »  
Marie- José Delaître de Malleloy (54)

« Vous avez fait là un beau et grand travail de recherche....tous ces courriers de jeunes gens...
morts quelques jours, leurs lettres qui arrivent après l'annonce aux parents...je ne peux m'empêcher
de mettre à leur place, je suis née en 35, j'en ai des souvenirs, ceux que l'on peut avoir à cet âge.
Il faut des historiens comme vous pour ne pas oublier. Oui, c’est formidable, notre petit coin lorrain voyage, il plaît votre livre parce que vous avez su et trouvé  les mots  qui touchent les gens, on y est
en plein dans cette guerre avec tous ces jeunes, on peut  regarder les monuments aux morts
d’une autre  façon,  derrière  chaque  nom, il y a un jeune garçon... » 
Monique Giroud, de Saint-Max (54)

« Je viens de finir la lecture de votre ouvrage "Un Village Lorrain dans la Grande Guerre".
De la première à la dernière page j'ai été véritablement impressionné par la quantité
d'informations proposées. Fort d'une petite expérience de la consultation d'archives à des fins
d'expositions, j'imagine que les volumes de documents que vous avez dû réunir, consultés
et surtout mettre en forme pour aboutir à ce livre, ont été très conséquents.
Cela a sans doute représenté un véritable travail d'Hercule. Étant originaire de Lorraine,
j'ai été très touché par le témoignage que constitue ce recueil.
Je n'ai pas pu m'empêcher de faire le lien avec mon village de Vandières
qui a traversé les mêmes événements.
Enfin si je devais résumer ma critique en un seul mot concernant votre 
livre, ça serait le mot "merci". »
Christophe Richy, d'Issans (25)

« On est vraiment imprégné par la façon dont s’est rédigé. Il n'est pas facile
de s'arrêter de lire tant c'est prenant. »
Philippe Queuche, de Ludres (54)

« C’est une lecture fascinante et oppressante. Cette monotone répétition de mouvements de troupes,
de familles effondrées, d’individus ballotés par les évènements. Vous avez fait un travail
incroyable pour collecter, classer et retranscrire ces bribes de vies. »
Pascal Weber, d’Allemagne

« C'est un livre magnifique à travers duquel on ressent beaucoup d’émotions notamment grâce
aux récits, lettres et photos publiées. C’est très intéressant de revivre les moments vécus
de ces soldats et de leur famille. »
Pauline Mercier, de Richardménil (54)

« Le livre est bien rédigé, clair et facile de lecture, avec un contenu de grande qualité historique. Félicitations. »
Jean-Marie Macinot de Ludres (54)

« Je vous félicite pour le magnifique travail que vous avez fait ! C'est un beau livre, d'un format agréable ; Récit bien documenté, richement illustré de documents et de belles photos anciennes,
on suit la vie du village quasiment au jour le jour, en parallèle des événements de la guerre,
de la vie des ludréens loin de chez eux, et des militaires de passage. »
Sylvie Robin-Sottiau, d’Emagny (25)

« Le départ de tous ces soldats en août 1914 est bien rendu par les témoignages, les courriers, les documents d'archives que vous avez consultés et évoqués dans votre livre. Les photos jointes, fournies
par des familles de Ludres ou des environs accentuent l'actualité tragique de ce mois d'été 14,
où tous ces hommes quittent tout pour rejoindre leurs unités. »
Marie-Odile Kubler de Ludres (54)

« Bel ouvrage bien documenté... Je recommande "Un village Lorrain dans la Grande Guerre.
Un aperçu poignant des bouleversements de la Grande Guerre, criants de réalisme
dramatique du vécu en cette période sombre. Merci. pour la qualité de cet ouvrage. »
Bertrand Lévêque, de Tréal (56)

« Je reste ébahie du nombre et de la richesse des documents collectés. »
Jacqueline Blanchart, d’Haussonville (54)

« Votre livre est remarquable, l'histoire locale dans la grande histoire nous plonge dans
la Première Guerre mondiale à l'arrière du front et permet de mieux comprendre
cet aspect méconnu de la guerre, bravo, de plus votre livre
est richement illustré et très émouvant. »
Jérôme Anstett, de Niderviller (57)

« Votre ouvrage. Impressionnant ! Je l'ai lu lentement pour mieux l'apprécier.
Inutile de vous dire que j'ai appris plein de choses. »
Fabiola Perrinet, de Vézelise (54)

« Lecture assez précise sur des jours de vie au début de cette guerre que je ne soupçonnais pas. »
Gérard Poirot, de Durningen (67)

« Ouvrage très intéressant sur la vie de tous les jours d'un village situé qu'à quelques kilomètres du
front durant cette période douloureuse. Les divers témoignages nous plongent sur le champ de
bataille et nous font prendre conscience de l'ampleur des pertes subies par les combattants .
Cela me plonge dans l'univers qu'a vécu mon grand-père Gabriel Delcros (blessé 2 fois en juin
et septembre 1916 ) ainsi que son frère Léon, tué en juillet 1918 .
Bravo à vous pour votre travail de mémoire et félicitations pour vos recherches
avec des résultats très enrichissants. Merci à vous. »
Gérard Delcros, de Bainville-sur-Madon (54)

« C'est super intéressant et ça me fait penser aux documentaires qu'on peut voir sur cette période, justement avec des images d'archives commentées avec des extraits de lettres et de carnet militaires.
Du coup c'est vivant. La description de la Bataille de Léomont par un soldat est assez crue.
Mais c’est la guerre, c'est terrible ce qu'ils y ont vécu ! »
Anne Sylvie Magnan, de Laneuveville-devant-Nancy (54)

« Une chronique d'un village lorrain à l'arrière du front avec moultes détails. Ce travail va
servir à beaucoup de personnes dont moi sur l'histoire de son village, de la vie des armées ...
Encore "chapeau" et félicitations. »
Alain Lefevre, de Richardménil (54)

« Je viens de terminer la lecture de votre livre. Il est formidable de précision et de détails.
Merci d’avoir fait ce travail énorme. »
Eric Colin, d'Ammerschwihr (68)

« Tout d'abord ce qui m'a ébahi c'est le volume d'informations recueillies tant sur le plan "civil" que "militaire". Je me doute de la somme de travail que cela a dû entraîner ! C'est bien d'avoir mis en parallèle les événements tant régionaux que nationaux par rapport à la vie du village, cela permet de mieux cerner les dates. Autre constatation c'est l'accélération de la pauvreté mais aussi la spontanéité de l 'entraide
pour venir en aide aux familles les plus démunies. Je constate aussi très peu de "révolte" dans les écrits
de poilus, comme une sorte de fatalisme et d'abnégation. L'abondance du courrier aussi m'a frappé:
dès qu'ils en avaient le temps les soldats écrivaient ! En résumé, très gros travail de recherches et
de documentation, qui ne se résume pas qu'à des témoignages, mais qui décrit de façon précise, voir intime, la vie d'un village lorrain et de ses alentours. Je ne connais pas d'autre période de notre histoire
où toute une génération a été sacrifiée . Malheureusement ce premier conflit enclenchera le second !!
En tous les cas bravo pour ce premier livre, à quand le prochain. »
Jacques Charpentier, de Ludres (54)

« C'est un livre qui hommage aux Poilus et aux habitants de ce village et
de tellement d'autres villes et villages. »
Rodolphe Benitah, de Suresnes (92)

« Je suis admirative du détail de chaque page …des informations que vous avez récolté…
Un travail de Titan. Je pense que votre ouvrage pourrait servir de mémoire en Faculté
Je suis toujours très émue ( même si on a déjà lu et vu des livres et des films sur ce thème)
Savoir qu’il y avait la guerre à quelques kms de chez nous…. J’aime beaucoup le détail de
chaque opération, les photos très émouvantes. Ce qu’ont subi, supporté les familles…
Les hommes partis à la guerre. Les femmes et enfants obligés de se substituer à eux.
Cette réalité très crue est très poignante. J’en lis un peu tous les jours comme on lit le journal.
C’est très émouvant. Et j’en parle autour de moi. Dommage que nos parents et
nos grands-parents n’ont pas eu la chance de lire votre livre. Très bel ouvrage. »
Marie-José Bücher, de Malleloy (54)
 
« Votre livre est captivant de par les détails et documents que vous y avez apporté. »
Denis Navel, de Nancy (54)

« Je l'ai reçu en cadeau, je suis très souvent en Lorraine et suis intéressée par l'histoire de
la Grande Guerre. Il faut absolument le lire ! Facile de lecture, je le recommande vivement. »
Lucia Tacnière, de Bruxelles (Belgique)

« Je le lis avec passion. Un beau travail de recherche. »
Pierre Claudotte, de Ludres (54)

« Bravo pour votre livre mais dont j’apprécie beaucoup la présentation et le contenu écrit comme iconographique. Le côté « chronologie » du récit de cette guerre est vraiment très sympa à suivre.
Cela peut aider les lecteurs à mieux saisir cette guerre dans son ensemble. Vraiment j’aime beaucoup
« me promener ainsi » à travers les pages… Bravo !  Aussi bravo pour la liste des poilus que vous
avez établie avec leur parcours respectif. Là, en effet, je connais la somme de recherche entreprise
pour retracer leur parcours… Par ce travail, je retrouve « l’esprit » de mon ouvrage
concernant les poilus de Pontigny, le village de mon grand-père.
Pour votre livre, encore merci beaucoup et bravo. »
Caroline Bisson, de Marseille (13)

« Voila, je suis à la fin du livre et et j'en redemande ! Passionnant, enrichissant et éclairant sur
cette guerre. Lorsque j'étais dans le livre, j'avais l'impression par moments d'etre avec les soldats et
de les observer comme un spectateur dans un cinéma. L'histoire était vécue devant moi au plus
proche des soldats et des habitants du village. Un travail de recherche historique et photographique énorme, j'ai adoré ! De plus, avec vous Mr PETIT, je redécouvre des membres de ma famille
et je peux mettre des noms sur des photos anciennes non identifiées jusqu'alors.
Bonne suite à votre livre et à vous. Un grand Merci. »
Benoit Gaillot, de Maxéville (54)

« Au vu de la masse d'informations récoltées en cinq années de recherche, on comprend pourquoi cela méritait un livre. Le livre est vivant car il donne très souvent la parole aux personnes qui ont vécu
cette période difficile. Les  récits sont souvent très émouvants. Le rappel des faits de la guerre au
niveau national ou international permet de les mettre en perspective avec l'histoire locale ce
qui montre l'importance de ces bases arrières. Merci pour ce travail et ce livre. »
Bernard Taillon, de Ludres (54)

« J'ai lu votre livre en quatre jours tellement cela me passionne la vie des régiments. Là on n'a pas
que les journaux de marches mais aussi le ressentis des soldats, leur vie au front. Les annexes
m'ont aussi beaucoup appris. Votre livre devrait être étudié en classe !
Merci pour ces 868 gr d'histoire et de vie de soldats. J'ai beaucoup aimé. »
Ghislaine Wang, de Paris (75)

« C'est un super travail pour les habitants et pour les familles originaires de ce village.
On voit que tu as effectué un gros travail de recherche. Ça vient enrichir la connaissance
de l'histoire de cette période. Félicitations. »
Manuel Bazaille, de Prény (54)

« Un excellent livre, en le lisant on a l'impression que nous vivons un siècle en arrière aux cotés
de tous ces hommes et femmes dans ces moments très difficiles et dramatiques.
Je suis sûr que cet ouvrage plus tard, pourras faire l’objet d’une source très
enrichissante pour des futurs étudiants en histoire. »
Christian Guillaume, de Ludres (54)

« Votre livre, je l'ai découvert avec grand intérêt, au fil des pages les récits, les commentaires,
des cartes postales ou des lettres écrites par les soldats, dont certains sont mes ascendants,
j'ai eu l'impression de vivre leurs joies et leurs peines, quelle sensation ! 
Merci pour ce moment et bravo pour votre travail de  recherche. »
Sylvain Hecht, de Breuilpont (27)

« Voici une belle découverte. Une très belle lecture qui retrace la vie d’un village Lorrain pendant
la Grande Guerre ! Rédigé par Olivier Petit après 5 ans de recherches et plus de 4000 documents
consultés pour nous faire revivre la Grande Guerre à travers un village Lorraine, ses
habitants ou encore ses soldats! Bravo à lui pour ce travail remarquable ! »
Nadège Parmentier, de Neuves-Maisons (54)

« Je suis en cours de lecture de votre ouvrage, je suis à l'année 1916, beaucoup de détails
donc de longues recherches, félicitations, je poursuis la lecture avec plaisir. »
Guy Corre, de Guipavas (29)

« Merci pour ce livre très bien documenté qui redonne vie à tous ceux qui sont
tombés sur le champ de bataille. Encore bravo. »
Thierry Stuck, de Vincey (88)

« J’ai beaucoup apprécié la lecture de ce livre, très riche en documents de l’époque,
ce qui a dû demander un travail colossal de recherches.
J’ai lu quelques livres sur la première guerre mondiale et en particulier sur Bois-le Prêtre.
Il permet de découvrir cette guerre sur un nouvel angle,
une vision de la vie des villageois de ce village auquel je suis très attaché.
Lors de la lecture cela m’a rappelé les noms de famille
de mes camarades de classe, et de bons souvenirs. »
Ludovic Marques, de Dasle (25)

« De vos recherches il ressort une multitude d’informations qui valent pour l’ensemble des Français et
même au niveau mondial : patriotisme et volontarisme des combattants de la première heure,
puis désillusion, souffrance de tous ceux qui perdent un proche dans un conflit, rôle des femmes,
mentalité et degré d’instruction des gens de l’époque… S’il y a eu des profiteurs de guerre,
il y a aussi eu des personnes exemplaires :  maire de la commune, supérieure du couvent… 
J’ai été impressionné par vos recherches. Je considère que vous avez fait un travail
de mémoire indispensable qui restera à la postérité. »
Louis Florentin, de Ludres (54)

_______________________________

Il est vendu 20 euros + frais de port 
soit 8,60 euros (par colissimo)
soit 5,60 euros (par Mondial Relay).

La remise en main propre est aussi possible pour les personnes habitants
dans la région de Nancy

Cet ouvrage pèse 900 grammes..... d'histoire !

Si vous souhaitez acquérir un ou plusieurs exemplaires, merci de me contacter

ou au 06 02 50 54 53

__________________________

Olivier Petit - Patrimoine de Lorraine - Copyright 2021

dimanche 17 octobre 2021

EPINAL (88) - Musée départemental d'art ancien et contemporain : Céramiques sigillées gallo-romaines

 Parmi les collections d'art gallo-romain, le départemental d'art ancien et contemporain propose

un ensemble de morceaux de céramiques sigillées provenant du site antique de Grand et d'ailleurs. 















______________

Copyright - Olivier PETIT - Patrimoine de Lorraine 2021  © Tous droits réservés

lundi 11 octobre 2021

PRAYE (54) - Une brasserie artisanale au pied de la colline de Sion !

 A Praye, au pied de la colline de Sion, un nouveau brasseur artisanal s'est installé !

Il s'agit d'OKA Craft Beer, qui m'a gentiment offert sa gamme de bières.



En 75 cl ou en 33 cl, de la blonde à l'ambrée, en passant par la New England IPA, la Stout et la Blanche,
les amateurs de bières y trouveront naturellement leur compte !

Les étiquettes stylées et les coffrets sont vraiment sympathiques.


En plus, l'équipe d'Oka Craft Beer propose des ateliers de création de votre propre bière.

-------------------------------

Sur leur site internet, vous aurez tous les renseignements utiles concernant cette nouvelle brasserie
 artisanales... en cliquant sur l'image ci-dessous !

______________

Copyright - Olivier PETIT - Patrimoine de Lorraine 2021  © Tous droits réservés


vendredi 8 octobre 2021

TANTONVILLE (54) - Eglise Saint-Remy (Extérieur)

La commune de Tantonville, célèbre pour être l'un des berceau de la bière en Lorraine avec les frères

 Tourtel, conserve une église paroissiale dédiée à Saint-Remy.


Avec l'existence d'un village au Xe siècle, il semble fort possible qu'un premier
sanctuaire fut élevé à l'époque.

Selon le Pouillé de 1711, il existait une cure au XIe siècle ; laissant donc imaginer
la présence d'une chapelle ou d'une église.


Bien que l'édifice fut largement reconstruit en 1760, il conserve un clocher carré d'origine romane
et une chapelle sud gothique datant des XIVe-XVe siècles.










La nef est éclairée par des baies en plein cintre à remplages composés de deux lancettes en
plein cintre et surmontées d'un oculus et deux écoinçons.

La chapelle gothique présente deux baies gothiques ogivales à remplages constitués de deux
lancettes en arc brisé surmontées de quadrilobes et d'écoinçons.


Oriel aménagé entre les contreforts de l'abside
 
______________

Copyright - Olivier PETIT - Patrimoine de Lorraine 2021  © Tous droits réservés

lundi 4 octobre 2021

JORXEY (88) - Église Saint-Èvre (Extérieur)

 A Jorxey, petit village vosgien situé à quelques kilomètres à l'est de Mirecourt,

une église a été bâtie à la fin du XVe siècle et au début du XVIe siècle.


L'église de Jorxey, qui était un doyenné, avait pour succursale celle de Bouxurulles.

Un premier sanctuaire a du être bâti au début du XIIe siècle ; l'édifice actuel en reprend
sans doute l'emplacement.



D'architecture gothique flamboyant, l'église de Jorxey se compose d'un clocher carré en façade
avec une nef s'achevant par un chœur à pans coupés. 


Les murs sud et nord de la nef comportent des baies brisées gothiques à remplages
constitués de deux lancettes trilobées surmontées de quadrilobes,
de mouchettes, de gouttes et d'écoinçons.





Le clocher carré, dont la face ouest fait office de façade occidentale, se rétrécie à mesure que
les niveaux s'élèvent ; l'étage campanaire est ajourée de quatre baies en plein cintre.






Aux angles de la face ouest, deux gargouilles (un ours et un bélier) accueillent les visiteurs.



Le chevet se présente sous la forme d'une abside à pans coupés alternant contreforts
et baies gothiques brisées à remplages associant deux lancettes trilobées
surmontées d'oculus, de quadrilobes, de trilobes, d'écoinçons, de gouttes...








L'accès à la façade occidentale de l'église de Jorxey s'effectue au biais d'un escalier
menant à un portail d'entrée finement ouvragé.





Le portail de style gothique flamboyant se compose de piédroits soutenant une archivolte
à quatre voussures en accolade et encadrant un tympan trilobé renfermant
un ange aux ailes déployées tenant un écus à entrelacs ; des fleurons
et feuilles ornent de-ci de-là les espaces libres.







Au-dessus du portail d'entrée figure un aigle posé sur un globe, lui-même soutenu par un écu.



De part et d'autre de la façade de l'église, deux portes ajourées permettent d'accéder
aux espaces bordant les murs sud et nord.

Celle de droite affiche un arc brisé constitué de trois voussures à cordon torsadé
et à rangs de billettes (typique de l'architecture romane !).





La clef d'arc de la porte droite présente un écu armorié
(D'argent à la bande d'azur chargés de deux fleurons er d'une rose d'argent.)


Les petits chapiteaux accueillant la retombée des voussures sont ornés
de feuillages ou de fleurs.




La porte de gauche présente aussi un arc brisé mais juste mouluré.

_____________________________

Copyright - Olivier PETIT - Patrimoine de Lorraine - 2021 © Tous droits réservés