Rechercher dans ce blog

jeudi 21 juin 2018

NANCY (54) - Christ en croix (XVIe siècle)

La cathédrale Notre-Dame de l'Assomption de Nancy renferme un remarquable
Christ en croix qui selon certains serait l’œuvre de Ligier Richier
et pour d'autres sortirait de l'atelier de Mansuy Gauvain.

Ces deux artistes de la première moitié du XVIe siècle travaillaient dans un registre assez proche.

Financé par la duchesse Philippe de Gueldre et placé dans la cathédrale de Nancy
en 1807, cette œuvre mesure 1,95 m.

NANCY (54) - Christ en croix (XVIe siècle)

Cependant, selon Jacques Baudoin, auteur d'un ouvrage de référence sur la sculpture
flamboyante en Lorraine, ce Christ serait bien de la main de Mansuy Gauvain.

En effet, il note "Les traits tombants, le rictus de la bouche entreouverte et
la barbe échevelée donnent à ce visage une expression tragique,
ignorée de Ligier Richier."

NANCY (54) - Christ en croix (XVIe siècle)

NANCY (54) - Christ en croix (XVIe siècle)

NANCY (54) - Christ en croix (XVIe siècle)

NANCY (54) - Christ en croix (XVIe siècle)

Contrairement à Ligier Richier, Mansuy Gauvain fait souvent figuré des yeux globuleux
avec une inflexion de l'arcade sourcilière.

En comparant ce Christ avec les œuvres connues de Mansu Gauvain, on reconnaît
effectivement son style ; il suffit de regarder les médaillons du Palais Ducal
ou encore la Vierge au Manteau, conservée dans le chœur de
l'église Notre-Dame de Bonsecours.

NANCY (54) - Christ en croix (XVIe siècle)

NANCY (54) - Christ en croix (XVIe siècle)
Les parties intimes du Christ sont cachées par le périzonium

_____________________________
 
 Copyright - Olivier PETIT - Patrimoine de Lorraine - 2018 © Tous droits réservés

mardi 19 juin 2018

PONT-SAINT-VINCENT (54) - Education de la Vierge (XVIIe siècle)

L'église paroissiale de Pont-Saint-Vincent renferme une série de statues et de
groupes sculptés des XVe au XVIIe siècles fort intéressants.

Je vous propose de découvrir une "Éducation de la Vierge" du XVIIe siècle.

PONT-SAINT-VINCENT (54) - Education de la Vierge (XVIIe siècle)

 Ce groupe, également dénommé "Sainte-Anne instruisant la Vierge", a été sculpté
dans du bois de chêne et présente encore un belle polychromie
qu'il faudrait rafraîchir par une restauration.

Le rouge et le bleu sont les couleurs dominantes.

Le bois se fissure sérieusement depuis le socle et des petits trous, œuvres d'insectes
xylophages sont de plus en plus visibles.

PONT-SAINT-VINCENT (54) - Education de la Vierge (XVIIe siècle)

 Debout, Sainte-Anne maintient de sa main gauche Marie qui a ouvert un livre et
sur lequel elle pose sa main droite.

PONT-SAINT-VINCENT (54) - Education de la Vierge (XVIIe siècle)
Marie, enfant, à l'écoute de Sainte-Anne ; tête nue, elle est vêtue d'un haut rouge
et d'une robe bleutée
PONT-SAINT-VINCENT (54) - Education de la Vierge (XVIIe siècle)

PONT-SAINT-VINCENT (54) - Education de la Vierge (XVIIe siècle)
 Sainte-Anne, le regard un peu biaisé, la bouche entre-ouverte, la tête couverte d'un voile
bleu et le visage enserré dans une guimpe blanche ; une cape rouge couvre ses épaules.
PONT-SAINT-VINCENT (54) - Education de la Vierge (XVIIe siècle)

PONT-SAINT-VINCENT (54) - Education de la Vierge (XVIIe siècle)
Socle présentant du feuillage

_____________________________
 
 Copyright - Olivier PETIT - Patrimoine de Lorraine - 2018 © Tous droits réservés

lundi 18 juin 2018

METZ (57) - Hôtel Saint-Livier (XIIe siècle)

Rue des Trinitaires à Metz, une ancienne demeure particulière, l'Hôtel Saint-Livier
est le plus ancien édifice civil de la ville où serait né Saint-Livier au Ve siècle.

Restauré dans les années 1980, l’édifice est depuis mai 2004 le siège du Fonds régional
d’art contemporain de Lorraine.

METZ (57) - Hôtel Saint-Livier (XIIe siècle)

 Remontant au XIIe siècle, il se composé une haute tour carrée associée à un corps
de logis restangulaire crénelé et remanié au XVIIe siècle par l'ajout de
fenêtres à meneaux aux deux premiers niveaux.

METZ (57) - Hôtel Saint-Livier (XIIe siècle)

METZ (57) - Hôtel Saint-Livier (XIIe siècle)

Bien que remanié au fil des siècles, l'Hôtel Saint-Livier constitue un bel exemple
d'édifice civil propre aux cités marchandes républicaines médiévales ;
comme on en trouve en Italie par exemple.

METZ (57) - Hôtel Saint-Livier (XIIe siècle)

En raison de la présence de banquiers lombards dans la cité messine, il est fort à parier que
les bâtisseurs de l'Hôtel Saint-Livier aient été influencé par l'architecture italienne.

METZ (57) - Hôtel Saint-Livier (XIIe siècle)
Fenêtre romane de la tour carrée ; elle présente une colonnette centrale octogonale à chapiteau
et tailloir ornés de feuillage et rinceaux. L'encadrement de la fenêtre géminée est décorée.
 
_____________________________
 
 Copyright - Olivier PETIT - Patrimoine de Lorraine - 2018 © Tous droits réservés
 

vendredi 15 juin 2018

LUNEVILLE (54) - Tribune d'orgue de l'église Saint-Jacques

Quand on pénètre dans l'église Saint-Jacques, on est immédiatement attiré par une œuvre
monumentale exceptionnelle : la tribune d'orgue du XVIIIe siècle.

A la demande de Stanislas Leszczynski, l'architecte Emmanuel Héré proposa, en 1748,
un projet de tribune et de buffet d'orgue pour l'église Saint-Jacques.

 Accepté, des artistes comme le sculpteur François Vallier et le peintre Jean Girardet
participèrent à la création de cette œuvre magistrale de 1749 à 1751.

LUNEVILLE (54) - Tribune d'orgue de l'église Saint-Jacques

Au rez-de-chaussée, quatre colonnes cannelées et à chapiteaux ioniques supportent la
tribune fermée par un garde-corps en pierre ajouré d'entrelacs.

Au centre de la balustrade figurent les armoiries de Stanislas, qui furent un temps remplacées
par une inscription "LAUDATE DEUM IN CHORIS ET ORGANO".

LUNEVILLE (54) - Tribune d'orgue de l'église Saint-Jacques

Au-dessus des quatre dés de pierre du garde-corps affichant des trophées, quatre anges
musiciens ont été placé ; de gauche à droite, on reconnaît un joueur de flûte,
un guitariste, un violoniste et un joueur de hautbois.
 
Au second niveau, un riche baldaquin sculpté est supporté par des colonnes jumelées à
chapiteaux corinthiens et à entablement à ressauts.

LUNEVILLE (54) - Tribune d'orgue de l'église Saint-Jacques

Enfin, une peinture murale, sorte de décor de théâtre, occupe le fond et donne de la perspective.

Quand à l'orgue, fabriqué de 1748 à 1751, par le facteur Nicolas Dupont, il est dissimulé.

Cette ensemble a été classé en 1908.

LUNEVILLE (54) - Tribune d'orgue de l'église Saint-Jacques
Ange jouant de la flûte
LUNEVILLE (54) - Tribune d'orgue de l'église Saint-Jacques

LUNEVILLE (54) - Tribune d'orgue de l'église Saint-Jacques
Ange jouant du luth
LUNEVILLE (54) - Tribune d'orgue de l'église Saint-Jacques

LUNEVILLE (54) - Tribune d'orgue de l'église Saint-Jacques
Armoiries de Stanislas Leszczynski. Elles se composent :
- D’une tête de buffle au centre : symbole de la famille des Leszczynski
- De deux aigles : ils rappellent que Stanislas fut roi de Pologne avant d’arriver en Lorraine.
Bien que n’ayant jamais vraiment régné dans son pays, il put conserver son titre.
- De deux cavaliers : il s’agit des cavaliers lituaniens, rappelant que
Stanislas était grand duc de Lituanie.

LUNEVILLE (54) - Tribune d'orgue de l'église Saint-Jacques
Ange jouant du violon
LUNEVILLE (54) - Tribune d'orgue de l'église Saint-Jacques

LUNEVILLE (54) - Tribune d'orgue de l'église Saint-Jacques
Ange jouant du hautbois
LUNEVILLE (54) - Tribune d'orgue de l'église Saint-Jacques

LUNEVILLE (54) - Tribune d'orgue de l'église Saint-Jacques
Chérubin dominant les anges dans un décor d'instrument ; il brandit une baguette
de chef d'orchestre de sa main droite et maintient la partition de la main gauche
LUNEVILLE (54) - Tribune d'orgue de l'église Saint-Jacques

_____________________________
 
 Copyright - Olivier PETIT - Patrimoine de Lorraine - 2018 © Tous droits réservés
 

mardi 12 juin 2018

DARNIEULLES (88) - Projection du film "Verdun et la mémoire vive" (22 juin 2018)

En avant-première, le film "Verdun et la mémoire vive" va être
projeté dans la salle des fêtes de Darnieulles.


_____________________________
 
 Copyright - Olivier PETIT - Patrimoine de Lorraine - 2018 © Tous droits réservés
 

dimanche 10 juin 2018

NANCY (54) - Musée lorrain : Education de la Vierge (XVIe siècle)

Au Musée Lorrain, la section art du Moyen Age et de la Renaissance propose un
ensemble de sculptures religieuses fort intéressant.

Je vous propose de découvrir l’Éducation de la Vierge, œuvre polychrome du XVIe siècle.

NANCY (54) - Musée lorrain : Education de la Vierge (XVIe siècle)

Communément appelé Sainte-Anne instruisant la Vierge, cette sculpture provient du
couvent de la Visitation de Nancy.

Façonnée dans du bois de noyer, cette oeuvre présente Sainte-Anne debout
tenant un livre ouvert posé sur la main gauche ; sa main droite a disparu.

La Vierge enfant, placée contre sa jambe droite feuillète un livre pieux.

NANCY (54) - Musée lorrain : Education de la Vierge (XVIe siècle)

NANCY (54) - Musée lorrain : Education de la Vierge (XVIe siècle)

 Sainte-Anne, qui regarde vers Marie, esquisse un sourire et porte un voile sur la tête
et son visage est enserré dans une guimpe.

NANCY (54) - Musée lorrain : Education de la Vierge (XVIe siècle)

NANCY (54) - Musée lorrain : Education de la Vierge (XVIe siècle)

Marie à la longue chevelure ondulée regarde les pages d'un livre sacré.

NANCY (54) - Musée lorrain : Education de la Vierge (XVIe siècle)
 ____________________

Copyright - Olivier PETIT - Patrimoine de Lorraine - 2018 © Tous droits réservés