Rechercher dans ce blog

dimanche 11 juillet 2021

SILLEGNY (57) - Eglise Saint-Martin, la Sixtine de la Seille (XVe-XVIe siècles)

 En Moselle et en Lorraine, l'église de Sillegny a une place à part, en raison de son trésor pictural : ses exceptionnelles fresques des XVe et XVIe siècles recouvrant la quasi-intégralité de ses murs.

La Sixtine de la Seille, voilà le nom qu'elle porte désormais !






Une série de fenêtres gothiques à remplages à deux ou trois lancettes trilobées surmontées
de mouchettes, trilobes, quadrilobes, écoinçons et gouttes

Chevet à pans coupés où alternent contreforts et fenêtres gothiques







Le clocher de l'église de Sillegny a été fortifié au XVe siècle pendant une période troublée.






Plan de l'église et localisation des peintures












Saint-Christophe portant le Christ sur ses épaules ; il est le patron des voyageurs














Couvrant une surface de 42 m², le jugement dernier est la plus grande représentation de l'église.

Le Seigneur y est représenté à la fin des temps. 































Saint-Hubert, agenouillé les mains jointes en signe de vénération







Saint-Paul tenant l'épée de son supplice


La Tristesse du Christ et un prêtre agenouillé face à lui, les mains jointes



Sainte-Agathe et son supplice (seins coupés avec des tenailles)



Saint-André avec la croix, objet de son martyr

Saint-Pierre tenant une clef



Saint Antoine, il porte le livre de la croix des Antonins et la croix en T,
dans sa main la gourde renferment l'eau des moines ; à ses pieds se
trouvent les bienfaiteurs figurés agenouillés et les mains jointes.





Saint-Martin s'apprêtant à coupé la moitié de sa cape pour la donner à un pauvre ;
les bienfaiteurs sont figurés agenouillés et priant 



Saint-Fiacre, figuré en moine à scapulaire et capuchon, l'air grave et parfois extatique,
tenant une bêche dans une main et un livre dans l'autre ; à gauche en bas,
un homme et sa femme sont les bienfaiteurs








Saint-Philippe avec la lance de son martyr et tenant un livre sacré



Saint-Thomas avec l'équerre, qui résume la Science de Dieu



Des bienfaiteurs figurées aux pieds des saints











Saint-François d'Assise et les bienfaiteurs à ses pieds




Saint-Sébastien


Saint-Simon tenant la scie de son martyr et un livre saint



Sainte Marguerite, Sainte Barbe, Saint Martin, un chevalier inconnu,
Saint Jacques le Mineur et un Saint Evêque

Saint-Matthias et Saint-Joseph

Saint-Mathieu


Saint-Joseph


Sainte-Marguerite d'Antioche et le Dragon


Sainte-Barbe et tous les bienfaiteurs à ses pieds

Les donateurs agenouillés et les mains jointes en signe de prière

Saint-Martin et les donateurs à ses pieds

Saint-Evêque avec les bienfaiteurs, en prière et agenouillés, à ses pieds


Un chevalier non identifié




Notre-Dame de Lorette et Pietà








Notre-Dame de Lorette, entourée d'anges et de bienfaiteurs agenouillés, les mains jointes






Saint-Jacques le Mineur



L'arbre de Jessé est un panneau imposant de 3,60 m de large par 7 m de haut.

L'arbre de Jessé rappelait aux rois la suprématie de la royauté spirituelle du Christ, et la
suprématie des liens de la charité sur les liens du sang.



















Vierge à l'Enfant

Saint Jean, Saint Didier, les donateurs, Saint Augustin et Saint Jacques le Majeur

Saint-Didier et Saint-Augustin

Saint-Jacques le Majeur





Saint-Didier

Saint-Augustin

Bienfaiteurs les mains jointes et agenouillés


La Crucifixion et Pâmoison de la Vierge




L'Agonie du Christ

Sainte-Anne enseignant la Vierge

Saint-Pierre tenant des clefs

Saint-Paul tenant une épée, objet de sa décapitation





A la croisée du transept, la voûte affiche un Tétramorphe, représentation des quatre évangélistes
sous leurs formes allégoriques : l’Homme pour Saint Matthieu, l’Aigle pour saint Jean,
le Taureau pour saint Luc et le Lion pour saint Marc.

























Les voûtes sont recouvertes de peintures associant des fleurs, des rinceaux et des oiseaux.











Sur le mur sud de l'église Saint-Martin subsiste les restes d'un ancien retable du XVe siècle
à niche en tiers-point trilobées renfermant les peintures des saints Apôtres et du Christ.

Trois Apôtres sont encore visibles partiellement.







Pour en savoir plus, allez sur le site internet de l'association qui anime les lieux :

Eglise de Sillegny Sixtine de la Seille 

___________________

Copyright - Olivier PETIT - Patrimoine de Lorraine - 2021 © Tous droits réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire