Rechercher dans ce blog

lundi 26 avril 2021

BATTIGNY (54) - Eglise Saint-Germain (Intérieur)

 Après la visite extérieure précédemment proposée (visible en cliquant ici), je vous invite à me suivre

et à pénétrer à l'intérieur de l'édifice qui conserve notamment des fresques de la fin du XVe

et du début du XVIe siècle.

Des sondages, réalisés en 2002, ont permis de révéler ces peintures.



Le mur nord de la nef unique de l'église de Battigny conserve une peinture murale présentant
"Le Dit des trois Morts et des trois Vifs". On retrouve ce thème à Sepvigny !

Cette fresque représente, un cadavre sous forme de squelette (généralement, il y en a 3) s'adressant
à 3 cavaliers richement vêtus partant pour la chasse en compagnie de leurs faucons et chiens ;
une croix sépare le mort des vifs.

Il s'agit d'une mise en garde de la part des défunts à l'encontre des vivants qui s'adonnent
à trop de plaisirs "nobles" et vaniteux, car la mort est inévitable !






























Les baies romanes de l'avant-croisée du transept présente une frise faite d'entrelacs et de rinceaux.






Le bras nord du transept conserve une fresque où l'on devine deux saints tenant une crosse.



Le bras sud du transept présente également les restes d'une fresque où l'on reconnaît
Saint-Nicolas et Saint-Eloi.


Saint-Nicolas et les "trois petits enfants" dans leur baquet


Saint-Eloi avec le marteau (car Saint patron des forgerons)



Le chœur carré affiche un Tétramorphe sur la voûte et, deux saints, sur le mur nord,
ainsi que l'Annonciation sur le mur sud. On retrouve aussi des croix cerclées de consécration.


Deux saints s'apostrophant ; il s'agit peut-être de Saint-Côme et Saint-Damien

L'Annonciation ; avec à droite, l'Archange Gabriel annonçant à la Vierge Marie, placée à gauche,
sous le regard de Dieu tenant un globe crucifère
Vierge Marie


Archange Gabriel

Dieu et son globe crucifère, dans la main gauche, et bénissant de la main droite


Croix de consécration

Le Tétramorphe de la voûte du choeur


Il est probable que le Tétramorphe de l'église de Battigny remonte à la fin du XVe siècle.

Celui-ci représente alors :
- l'Ange pour Saint Matthieu
- l'Aigle pour Saint Jean et le taureau pour saint Luc, dans le même voutain
- le Lion pour saint Marc
- Dieu est figuré en majesté les avant-bras levés









L'Annonciation

Des vitraux de la fin du XIXe et du milieu du XXe siècle occupent les remplages des fenêtres gothiques.

Saint-Florentin et Saint-Germain

Saint-Célestin

Bénitier octogonal (Début XVIe siècle)
_________________________ 

Copyright - Olivier PETIT - Patrimoine de Lorraine - 2021 © Tous droits réservés

Aucun commentaire:

Publier un commentaire