Rechercher dans ce blog

jeudi 17 novembre 2016

Guerre 14-18 : Lettre de Marcel Thaillard, soldat au 5e RI, du 28 mai 1916 !

J'ai eu le privilège d'avoir entre les mains la correspondance écrite pendant la Première
Guerre mondiale par Marcel Charles Adrien Thaillard, originaire de Bouzanville,
et soldat de 2e classe à la 8e compagnie du 5e régiment d'infanterie.

Marcel Charles Adrien Thaillard (1896-1916)
(collection famille Thomas)

 Parmi les lettres que j'ai pu consulter, j'ai souhaité en présenter une spécialement ; celle que Marcel
Thaillard a écrite aux membres de sa famille, pendant la Bataille de Verdun, alors qu'il se trouvait
avec son bataillon (le 2e) aux alentours du Fort de Douaumont, à Bévaux, quatre jours avant
qu'il ne trouve la mort, à 19 ans, le 1er juin 1916, à Fleury, pendant un terrible déluge
d'artillerie ennemie qui coûta la vie à près de 1000 soldats du 5e régiment d'infanterie.

Le 22 mai 1916, Marcel Thaillard avait reçu la croix de guerre avec étoile de bronze
(citation à l'ordre du régiment donnée trois jours plus tôt).

Marcel Charles Adrien Thaillard (1896-1916) - Lettre du 28 mai 1916
Lettre originale (collection famille Thomas)
 

Au-delà des fautes d'orthographe, de grammaire et l’absence de ponctuation, communes
à nombre de soldats, Marcel Thaillard  nous livre un texte dans lequel il exprime
son profond désir de partir en permission afin de revoir sa famille !

Voilà ci-dessous la transcription de sa lettre :

"Le 28 mai 1916

Chers Louis Germaine et André

Je repond à votre lettre que je sait de recevoir et qui ma fait grand plaisirs d'avoir de vos nouvelles.
Aujourd'hui je vous avait deja envoyer une lettre pour vous dire que nous allions aux tranchées
nous y allons ce soir et nous allons du côté de Douaumont mais on ne sait au juste. J'ai toujour
grand espoir de revenir, il faut bien esperer nous ne voulons pas y rester long temp.

Vous me dite que André et fort je pense bien qu'il doit être bon et grand, j'aurait bien voulu
aller en permission mais j'ai toujour espoir d'y aller si j'ai le bonheur de revenir je prend
toujour espoir surtout qu'on ne veux y rester long temps surtout que c'est déjà pour la
deuxième fois que nous y allons enfin je prend toujour courage. 

Pour votre paquet j'espere que vous recevrez mes lettres je voudrait qu'elle arrivent
avant que le paquet ne soit partie, sa serait en cas si je ne revenait pas mais si je revient
je serait content, de l'avoir mais enfin vous verrez bien.

Je termine ma lettre en vous embrassant tous de tout cœur et vous serrent la main a tous. 

Embrassé André pour moi.

Thaillard Marcel

Je vous écrirez dans quelque jours j'ai toujour espoir et prend courage il faut bien esperer
que sa sera comme la premiere fois que je reviendrez.

Le bonjour a tous et dite a Maman qu'elle ne se fasse pas de chagrin."

____________________ 


Copyright - Olivier PETIT - Patrimoine de Lorraine - 2016 © Tous droits réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire