Faites une recherche sur ce blog !

Chargement...

jeudi 20 novembre 2014

VIC-SUR-SEILLE (57) - Maison (XVIIe siècle)

En se promenant dans Vic-sur-Seille, le visiteur peut admirer quelques belles
demeures remontant du XVe au XVIIIe siècles !

Celle, présentée ici, date des années 1620-1630 et se trouve sur la place Mesny.

VIC-SUR-SEILLE (57) - Maison (XVIIe siècle)

VIC-SUR-SEILLE (57) - Maison (XVIIe siècle)
La façade avec ses fenêtres triples à meneaux
VIC-SUR-SEILLE (57) - Maison (XVIIe siècle)

VIC-SUR-SEILLE (57) - Maison (XVIIe siècle)
Le rez-de-chaussée avec ses fenêtres à meneaux triple encadrant la porte d'entrée

VIC-SUR-SEILLE (57) - Maison (XVIIe siècle)

VIC-SUR-SEILLE (57) - Maison (XVIIe siècle)

VIC-SUR-SEILLE (57) - Maison (XVIIe siècle)
Le portail à fronton et niche. Les piédroits sont constitués d'une colonne engagée

VIC-SUR-SEILLE (57) - Maison (XVIIe siècle)
L'entablement supérieur de la porte d'entrée avec son fronton semi-circulaire interrompu
par une niche blasonnée contenant jadis une statuette
VIC-SUR-SEILLE (57) - Maison (XVIIe siècle)

VIC-SUR-SEILLE (57) - Maison (XVIIe siècle)
Angelot, un peu érodé, au-dessus de la porte d'entrée
 ____________________

Copyright - Olivier PETIT - 2014 © Tous droits réservés

mardi 18 novembre 2014

HOUDREVILLE (54) - Chapelle du Sacré-Coeur (1877-79)

Avant la sortie du village, en direction de Vézelise, une rue mène vers un champ
bordé par une chapelle néo-romane dédiée au Sacré-Cœur

HOUDREVILLE (54) - Chapelle du Sacré-Coeur (1877-79)

Construite vers 1877-1879 par l'architecte Victor Aubry, en remerciement de la protection
du village pendant la guerre de 1870, cette chapelle présente une façade néo-romane avec son portail
en plein cintre avec son archivolte ornée de zig-zag encadrant un tympan où le Sacré-coeur
est figuré en relief et cerné d'une couronne d'épines.

HOUDREVILLE (54) - Chapelle du Sacré-Coeur (1877-79)

Les baies éclairant la chapelle sont lobées

HOUDREVILLE (54) - Chapelle du Sacré-Coeur (1877-79)

Le clocheton d'origine ne comporte plus de cloche mais une statue moderne de Jésus Christ

HOUDREVILLE (54) - Chapelle du Sacré-Coeur (1877-79)


HOUDREVILLE (54) - Chapelle du Sacré-Coeur (1877-79)
Le portail néo-roman avec ses colonnes à chapiteaux végétaux soutenant 
l’archivolte à zig-zag

HOUDREVILLE (54) - Chapelle du Sacré-Coeur (1877-79)
 ____________________


Copyright - Olivier PETIT - 2014 © Tous droits réservés

dimanche 16 novembre 2014

BAR-LE-DUC (55) - Pont Notre-Dame

Sur l'Ornain a été jeté un joli pont doté d'une chapelle dès 1311, reliant ainsi les deux rives !

BAR-LE-DUC (55) - Pont Notre-Dame

A l'origine en bois, ce pont était alors couvert d’habitations installées en encorbellement.
Ces maisons furent détruites au cours des XVIIIe et XIXe siècle.

BAR-LE-DUC (55) - Pont Notre-Dame

Afin de faciliter la circulation, le tablier en dos d'âne est abaissé en 1883 puis élargi.

Le 30 août 1944, les Allemands font sauter le pont lors de leur retraite.

BAR-LE-DUC (55) - Pont Notre-Dame

BAR-LE-DUC (55) - Pont Notre-Dame
La chapelle Notre-Dame sur la pile centrale du pont
BAR-LE-DUC (55) - Pont Notre-Dame

BAR-LE-DUC (55) - Pont Notre-Dame

Reconstruit, à la fin du XVIIe siècle, sous la forme d'une tourelle reposant sur l'avant-bec de
la pile centrale du pont, l'oratoire présente une grande porte-fenêtre vitrée. 

BAR-LE-DUC (55) - Pont Notre-Dame -Chapelle
La façade de la chapelle Notre-Dame avec son décor classique

A l'intérieur de la chapelle, on peut y voir la statue d'une Vierge à l'Enfant ainsi que des vitraux
représentant l'éducation de la Vierge par Sainte-Anne et Sainte-Barbe.

BAR-LE-DUC (55) - Pont Notre-Dame -Chapelle - Vierge à l'Enfant
La Vierge à l'Enfant (XVIIIe siècle) à l'intérieur de la chapelle
BAR-LE-DUC (55) - Pont Notre-Dame -Chapelle - Vierge à l'Enfant

BAR-LE-DUC (55) - Pont Notre-Dame - Vitrail Vierge et Sainte-Anne
Vitrail figurant l'éducation de la Vierge par Sainte-Anne (XXe siècle)
 ____________________

Copyright - Olivier PETIT - 2014 © Tous droits réservés

jeudi 13 novembre 2014

BULGNEVILLE (88) - Christ aux liens (XVIIe siècle)

L'église Saint-Pierre et Saint-Paul de Bulgnéville est connue pour conserver,
dans ses murs, une série de statues de qualité !

Le Christ aux liens polychrome, présent dans la chapelle gothique,
 fait partie de cette statuaire du XVIIe siècle financée par un habitant de Bulgnéville,
d'ailleurs représenté à ses pieds agenouillé, les mains jointes.

BULGNEVILLE (88) - Christ aux liens (XVIIe siècle)

BULGNEVILLE (88) - Christ aux liens (XVIIe siècle)

BULGNEVILLE (88) - Christ aux liens (XVIIe siècle)
Le Christ entravé par des liens

BULGNEVILLE (88) - Christ aux liens (XVIIe siècle)
Le Christ barbu "coiffé" de sa couronne d'épines

BULGNEVILLE (88) - Christ aux liens (XVIIe siècle)
Le donateur qui finança l’œuvre
 ____________________

Copyright - Olivier PETIT - 2014 © Tous droits réservés

mardi 11 novembre 2014

VITRIMONT (54) - Mémorial de la bataille du Léomont (20 août - 10 septembre 1914)

Du 20 août au 10 septembre 1914, de violents combats se sont déroulés sur la colline du Léomont !
Défense naturelle occupée par les Français, elle a été prise par les Allemands.


VITRIMONT (54) - Mémorial de la bataille Léomont (20 août - 10 septembre 1914)
 
 Mais le haut commandement français ne comptait pas laisser cette colline aux mains des Allemands.
 C'est pourquoi, pendant plusieurs semaines, le Léomont fut le théâtre d'affrontements acharnés. 
 

VITRIMONT (54) - Mémorial de la bataille Léomont (20 août - 10 septembre 1914)
 
Les soldats français de la 11e division d'infanterie, surnommée la "Division de Fer" composée 
notamment des 26e, 37e, 69e et 79e régiments d'infanterie associés aux 8e régiment d'artillerie
et au 20e régiment de sapeurs, ont réussi, au prix de lourdes pertes (Le Léomont a été pris et
repris 8 fois), à reprendre la colline du Léomont, permettant ainsi de préserver
la ville de Nancy que les Allemands comptaient conquérir.


VITRIMONT (54) - Mémorial de la bataille Léomont (20 août - 10 septembre 1914)

 Le monument commémoratif érigé, le 18 juin 1922, sur la butte a été détruit par les Nazis en 1940
 mais, en 1950, un nouveau le remplaça. Il rend hommage aux valeureux Poilus !

VITRIMONT (54) - Mémorial de la bataille Léomont (20 août - 10 septembre 1914)

 3751 soldats français périrent au cours de la bataille du Lémont !

VITRIMONT (54) - Mémorial de la bataille Léomont (20 août - 10 septembre 1914)

VITRIMONT (54) - Mémorial de la bataille Léomont (20 août - 10 septembre 1914)

VITRIMONT (54) - Mémorial de la bataille Léomont (20 août - 10 septembre 1914)

VITRIMONT (54) - Mémorial de la bataille Léomont (20 août - 10 septembre 1914)

VITRIMONT (54) - Mémorial de la bataille Léomont (20 août - 10 septembre 1914)

VITRIMONT (54) - Mémorial de la bataille Léomont (20 août - 10 septembre 1914)

Sur la bataille du Léomont, je vous invite à consulter ce lien

 ______________________

Copyright - Olivier PETIT - 2014 © Tous droits réservés

lundi 10 novembre 2014

SAINT-OUEN-LES-PAREY (88) - Oratoire Sainte-Ode (XVIIIe siècle)

Dans une rue qui permet d’accéder à la partie haute du village,
une petite niche abrite une statue de Sainte-Ode, patronne
des villageois de Saint-Ouen-les-Parey.

SAINT-OUEN-LES-PAREY (88) - Statue de Sainte-Ode (XVIIIe siècle)

Une inscription gravée aux pieds de la statue rappelle que ce modeste
oratoire a été élevé en l'honneur de Sainte-Ode par Pierre Henry
et Marie Petitjean, sa femme, en 1778.

SAINT-OUEN-LES-PAREY (88) - Statue de Sainte-Ode (XVIIIe siècle)

Sainte-Ode était jadis vénérée au Luxembourg et dans la région de Liège.

SAINT-OUEN-LES-PAREY (88) - Statue de Sainte-Ode (XVIIIe siècle)
La sainte dans sa niche à conque ornée d'une coquille saint-Jacques
 ____________________

Copyright - Olivier PETIT - 2014 © Tous droits réservés