Rechercher dans ce blog

mardi 29 janvier 2019

NANCY (54) - Musée lorrain : Monument à Jacques Callot

L'annexe du Musée Lorrain, constitué par l'église des Cordeliers et ses bâtiments conventuels,
présente une série d’œuvres dont un monument à la gloire de Jacques Callot,
que je vous invite à découvrir ci-dessous !

NANCY (54) - Musée lorrain : Monument à Jacques Callot

NANCY (54) - Musée lorrain : Monument à Jacques Callot

NANCY (54) - Musée lorrain : Monument à Jacques Callot

NANCY (54) - Musée lorrain : Monument à Jacques Callot

NANCY (54) - Musée lorrain : Monument à Jacques Callot______________________

Copyright - Olivier PETIT - Patrimoine de Lorraine 2019 © Tous droits réservés

lundi 28 janvier 2019

LANDECOURT (54) - Eglise Saint-Sigismond

La  commune  de  Landécourt  s’est  constituée autour  d’un  prieuré  bénédictin
dont il subsiste aujourd'hui l'église Saint-Sigismond.


LANDECOURT (54) - Eglise Saint-Sigismond

Vers 1100, avec l'accord du pape Pascal II,  un certain Bincelin, seigneur de Landécourt et ami
de l'évêque Pibon de Toul, fit élever une église, à son retour de Jérusalem.

Dédié à Notre-Dame, Saint-Sigismond et Saint-Nicolas, elle devint l'église d'un prieuré
confié à l'Abbaye Saint-Evre de Toul.

LANDECOURT (54) - Eglise Saint-Sigismond

L'évêque de Toul affranchit également l'église de tous cens, toutes redevances, de toute
dépendance envers l'archidiacre et le doyen.

L'église prieurale avait également une fonction paroissiale puisque l'abbé de Saint-Evre
de Toul nommait le curé qui officiait dans l'édifice.

LANDECOURT (54) - Eglise Saint-Sigismond

De l'église du début du XIIe siècle subsiste le clocher roman ; la nef fut reconstruite au XVe
siècle avec ses fenêtres à remplage flamboyant.

Les Guerres de Religion et celle de Trente Ans entamèrent la vie monastique à Landécourt.

Avec la Révolution française, les moines bénédictins furent chassés et l'église
devint uniquement paroissiale.

LANDECOURT (54) - Eglise Saint-Sigismond

En 1802 et 1807, l'église devint successivement succursale puis annexe de celle d'Einvaux. 

LANDECOURT (54) - Eglise Saint-Sigismond

LANDECOURT (54) - Eglise Saint-Sigismond

Bien que remanié et recouvert d'un crépis gris, le clocher roman a gardé
sa physionomie du XIIe siècle avec notamment ses baies géminées en plein cintre.

LANDECOURT (54) - Eglise Saint-Sigismond

LANDECOURT (54) - Eglise Saint-Sigismond

LANDECOURT (54) - Eglise Saint-Sigismond

LANDECOURT (54) - Eglise Saint-Sigismond

Les murs sud et nord de la nef sont garnis de fenêtres gothiques à remplage flamboyant
composé de deux lancettes trilobées surmontées d'écoinçons, quadrilobes,
gouttes et mouchettes.

LANDECOURT (54) - Eglise Saint-Sigismond

LANDECOURT (54) - Eglise Saint-Sigismond

LANDECOURT (54) - Eglise Saint-Sigismond

LANDECOURT (54) - Eglise Saint-Sigismond

LANDECOURT (54) - Eglise Saint-Sigismond

______________________

Copyright - Olivier PETIT - Patrimoine de Lorraine 2019 © Tous droits réservés

mardi 22 janvier 2019

BATTIGNY (54) - Maison seigneuriale (XVIe-XVIIe siècles)

Tout proche et en contrebas de l'église de Battigny, une ancienne maison noble
des XVIe-XVIIe siècles attire le regard malgré son état de délabrement !

BATTIGNY (54) - Maison seigneuriale (XVIe siècle)

La famille de Rainfaing semble avoir possédé cette demeure en tant que seigneur des lieux.

En effet, Simon de Rainfaing, anobli par le duc de Lorraine le 19 novembre 1557
fut apparemment celui qui fit construire cette maison.

Son fils, Jean-Léonard de Rainfaing, fit ses reprises auprès du duc de Lorraine le 25 novembre 1582.

BATTIGNY (54) - Maison seigneuriale (XVIe siècle)

Antoine de Rainfaing, fils de Jean-Léonard, seigneur de Battigny était également aide de camp
des armées du duc Charles IV de Lorraine et colonel de dragons.

En 1699, sa fille unique, Françoise, par mariage apporta la seigneurie de Battigny
à Antoine-Gabriel de Lavaux, seigneur de Saint-Ouen-lès-Parey, Gondoncourt et Borbevelle.

BATTIGNY (54) - Maison seigneuriale (XVIe siècle)
Fenêtre du début du XVIe siècle avec son tympan à trilobe et écu jadis armorié
______________________

Copyright - Olivier PETIT - Patrimoine de Lorraine 2019 © Tous droits réservés

lundi 21 janvier 2019

CIRCOURT-SUR-MOUZON (88) - Croix de Bréchaincourt (XVIe siècle)

Le hameau de Bréchaincourt, écart du village de Circourt-sur-Mouzon, possède une
croix de chemin remarquable du début du XVIe siècle.

Elle a restaurée en 2002 par l'ajout de la Vierge manquant aux pieds du Christ.

CIRCOURT-SUR-MOUZON (88) - Croix de chemin de Bréchaincourt (XVIe siècle)

Sur un socle carré, le fût en forme de colonne a été restitué pour accueillir le croisillon.




CIRCOURT-SUR-MOUZON (88) - Croix de chemin de Bréchaincourt (XVIe siècle)

Le croisillon est fermé en forme carrée obtenue par accentuation des angles, devenus pointus.

Dos à la rue principale, le croisillon affiche une Vierge à l'Enfant.

CIRCOURT-SUR-MOUZON (88) - Croix de chemin de Bréchaincourt (XVIe siècle)

CIRCOURT-SUR-MOUZON (88) - Croix de chemin de Bréchaincourt (XVIe siècle)
 Chapiteau : Saint-Jean-Baptiste tenant l'Agnus Dei et saint évêque ou saint abbé
avec sa "crosse" et tenant un ouvrage saint

CIRCOURT-SUR-MOUZON (88) - Croix de chemin de Bréchaincourt (XVIe siècle)


CIRCOURT-SUR-MOUZON (88) - Croix de chemin de Bréchaincourt (XVIe siècle)
Chapiteau : Saint évêque ou saint abbé avec sa crosse

CIRCOURT-SUR-MOUZON (88) - Croix de chemin de Bréchaincourt (XVIe siècle)



CIRCOURT-SUR-MOUZON (88) - Croix de chemin de Bréchaincourt (XVIe siècle)

Face à la rue, le croisillon présente la Crucifixion où le Christ occupe l'espace central
sur sa croix et à ses pieds se trouvent, la Vierge Marie (à sa gauche)
et Saint-Jean-Baptiste (à sa droite). 

Entre le chapiteau comportant quatre représentations saintes (abbé, évêque...),
et le croisillon, on remarquera le bienfaiteur de cette croix figuré
agenouillé les mains jointes.

CIRCOURT-SUR-MOUZON (88) - Croix de chemin de Bréchaincourt (XVIe siècle)
Chapiteau : Un saint évêque ou saint abbé avec sa "crosse" et Saint-Jean-Baptiste
______________________

Copyright - Olivier PETIT - Patrimoine de Lorraine 2019 © Tous droits réservés

dimanche 20 janvier 2019

A LIRE : "52 petites histoires lorraines" de Christian Hermann

La semaine dernière, j'ai reçu gracieusement un exemplaire de l'ouvrage de Christian Hermann
intitulé : "52 petites histoires lorraines. Authentiques, surprenantes, étranges,
incroyables sur la Lorraine des temps jadis", paru aux éditions Paraiges.

A LIRE : "52 petites histoires lorraines" de Christian Hermann

Après consultation, je ne peux que vous inviter à vous procurer ce livre qui regorge d'anecdotes
historiques fort intéressantes et que Christian Hermann a rédigé sous forme de contes et
de nouvelles au regard des archives existantes.

L'auteur, passionné par la Lorraine et son histoire, collabore avec le Républicain Lorrain
pour lequel il rédige des textes depuis 2015.


Vous pouvez contacter l'auteur ici !
______________________

Copyright - Olivier PETIT - Patrimoine de Lorraine 2019 © Tous droits réservés

vendredi 18 janvier 2019

VITREY (54) - A la découverte du village

Après la croix monumentale du cimetière, celle de Messipierre et le lavoir,
découvrez les autres témoins du passé du village de Vitrey.

VITREY (54) - A la découverte du village

VITREY (54) - A la découverte du village

Dominant par son clocher le pont à deux arches enjambant l'Uvry, l'église paroissiale de Vitrey
dédiée à la Nativité de la Vierge, est un édifice religieux remontant en partie à la 
fin du XIIe siècle, avec des remaniements au XVe et XIXe siècles.

VITREY (54) - A la découverte du village

VITREY (54) - A la découverte du village

VITREY (54) - A la découverte du village
Maison du début du XVIe siècle, remaniée vers 1710

En flânant dans les rues du village, plusieurs maisons attirent le regard en raison d'anciens
éléments d'architectures rappelant que telle ou telle demeure remonte au du début
du XVIe siècle ou à la fin du XVIIe siècle.

VITREY (54) - A la découverte du village
Portes cochère et piétonne en plein cintre (1710)
 
VITREY (54) - A la découverte du village
Porte piétonne en plein cintre et son heurtoir
VITREY (54) - A la découverte du village

VITREY (54) - A la découverte du village
La clef d'arc de la porte piétonne affiche le millésime "1710" encadrant une couronne
d'épines et le monogramme du Christ

VITREY (54) - A la découverte du village
Fenêtre gothique à l'arc trilobé renfermant un blason aux armes de Lorraine
(d'or, à la bande de gueules, chargée de trois alérions d'argent)
VITREY (54) - A la découverte du village

VITREY (54) - A la découverte du village
Demeure du début du XVIIIe siècle dont seule la façade a été conservée

VITREY (54) - A la découverte du village
Fenêtre gothique à l'arc trilobé renfermant un blason aux armes de Lorraine
(d'or, à la bande de gueules, chargée de trois alérions d'argent)
VITREY (54) - A la découverte du village

VITREY (54) - A la découverte du village
Ferme du début du XIXe siècle avec sa porte cochère
VITREY (54) - A la découverte du village

VITREY (54) - A la découverte du village

VITREY (54) - A la découverte du village
Vestiges d'une niche à fronton et pilastres et d'une baie en plein cintre (Début XVIIe siècle)

VITREY (54) - A la découverte du village

Le 8 juillet 1820, le maire de Vitrey, Mr Grandury et le curé de la paroisse, Mr Petitpoisson
posèrent la première pierre d'une chapelle, qui sera remaniée en 1894.

VITREY (54) - A la découverte du village
Façade de la chapelle avec sa niche à fronton reposant sur deux pilastres et dessous
laquelle figure le millésime "1894".

VITREY (54) - A la découverte du village
Pierre gravée d'une inscription rappelant la date de l'édification de la chapelle

VITREY (54) - A la découverte du village
Le lavoir-fontaine (à découvrir en détails ici !)

VITREY (54) - A la découverte du village
Croix monumentale du cimetière (à admirer ici !)

VITREY (54) - A la découverte du village
La croix de Messipierre (à découvrir en détails ici !)
____________________

Copyright - Olivier PETIT - Patrimoine de Lorraine 2019 © Tous droits réservés