Rechercher dans ce blog

jeudi 26 novembre 2015

MENIL-LA-HORGNE (55) - Eglise Saint-Bénigne

Le village de Ménil-la-Horgne, connu pour être le lieu de naissance de Dom Calmet,
moine bénédictin et érudit, conserve une église réédifiée au milieu du XIXe siècle.

MENIL-LA-HORGNE (55) - Eglise Saint-Bénigne

De l'édifice primitif, nous ne savons rien.

Dans la nuit du 3 au 4 avril 1723, l'église fut fortement endommagée par un incendie ;
seule le clocher résista aux flammes.

La reconstruction de l'édifice fut alors engagée après le sinistre et sans doute achevé,
en 1773, comme l'indique le millésime placé dans le fronton
triangulaire du portail de la façade.

En 1840, l'église fut de nouveau reconstruite en conservant partiellement la façade.

MENIL-LA-HORGNE (55) - Eglise Saint-Bénigne
Façade avec le portail à pilastres soutenant un

MENIL-LA-HORGNE (55) - Eglise Saint-Bénigne

MENIL-LA-HORGNE (55) - Eglise Saint-Bénigne
Clocher de la façade avec ses grandes fenêtres en plein cintre garnies
d'abats-sons ; on remarquera le lanternon ocotogonal

MENIL-LA-HORGNE (55) - Eglise Saint-Bénigne

MENIL-LA-HORGNE (55) - Eglise Saint-Bénigne
Portail - Fronton triangulaire avec la date 1773, l'inscription DEO OPTIMO sur le linteau,
l'ange du cintre de la porte et au-dessus, l'oculus à 8 lobes

MENIL-LA-HORGNE (55) - Eglise Saint-Bénigne
Portail - Ange placé à la clef d'arc du cintre
MENIL-LA-HORGNE (55) - Eglise Saint-Bénigne

Portail - Millesime 1773 dans un triangle lui-même entouré de nuées et rayons divins.
L'entablement et le tailloir sont garnis de denticules et de triglyphes à fleurons

MENIL-LA-HORGNE (55) - Eglise Saint-Bénigne
Portail - Plante à bouton floral placé à gauche et à droite de l'ange.
L'arc en plein cintre de la porte affiche des oves et des flèches pointant vers l'intérieur

MENIL-LA-HORGNE (55) - Eglise Saint-Bénigne
Portail - Chapiteau inspiré de la Renaissance avec son tailloir orné d'oves et de flèches.
Un fleuron à quatre feuilles est placé juste en-dessous

MENIL-LA-HORGNE (55) - Eglise Saint-Bénigne
Clocher - Chapiteau corinthien à la cime du pilastre

L'église se compose d'un vaisseau associant une nef centrale et deux collatéraux,
tous sont voûtés en berceau ; ce dernier repose sur des colonnes 
à chapiteau ioniens. 

MENIL-LA-HORGNE (55) - Eglise Saint-Bénigne
La nef et ses collatéraux voûtés en berceau
MENIL-LA-HORGNE (55) - Eglise Saint-Bénigne

MENIL-LA-HORGNE (55) - Eglise Saint-Bénigne


MENIL-LA-HORGNE (55) - Eglise Saint-Bénigne

MENIL-LA-HORGNE (55) - Eglise Saint-Bénigne
Chœur voûté en cul-de-four et ornée de peintures

Concernant le mobilier de l'église, quatre autels latéraux garnissent les collatéraux et
la chaire à prêcher est placée sur la dernière colonne de gauche, près du chœur ;
ils datent tous du XIXe siècle, bien que s'inspirant de l'art classique.

MENIL-LA-HORGNE (55) - Eglise Saint-Bénigne

MENIL-LA-HORGNE (55) - Eglise Saint-Bénigne

MENIL-LA-HORGNE (55) - Eglise Saint-Bénigne

MENIL-LA-HORGNE (55) - Eglise Saint-Bénigne

MENIL-LA-HORGNE (55) - Eglise Saint-Bénigne
Pietà polychrome (XVIIe siècle)
MENIL-LA-HORGNE (55) - Eglise Saint-Bénigne
______________________


Copyright - Olivier PETIT - Patrimoine de Lorraine - 2015 © Tous droits réservés

1 commentaire: