Rechercher dans ce blog

mardi 28 juillet 2015

HAUSSONVILLE (54) - Maison-forte

Petit village paisible, Haussonville conserve une belle maison-forte que son actuel
propriétaire entend restauré patiemment !

HAUSSONVILLE (54) - Maison-forte

Construite entre le milieu du XVe siècle et au début du XVIe siècle, sur la partie la plus élevée
du village, à une centaine de mètres de l'église paroissiale, la maison-forte
d'Haussonville est un bâtiment en U s'ouvrant au sud.

HAUSSONVILLE (54) - Maison-forte

La famille d'Haussonville est issue des trois plus puissantes familles de la seconde
moitié du XIIe siècle : les Nancy-Pagny, les avoués de Prény et les Neuviller.

Malgré la pénurie de textes anciens au sujet de l'apparition de la maison-forte, nous pouvons
estimer que celle-ci a vu le jour entre les années 1220-1225 et la fin du XIIIe siècle.

HAUSSONVILLE (54) - Maison-forte
Cour de la maison-forte avec sa belle façade à fenêtres à meneaux sur deux niveaux

Même si la famille d'Haussonville n'a pas fait de mariages prestigieux jusqu'au début
du XVe siècle, les choses vont changer avec Jean III (1409-1445) qui se maria
avec Irmenson d'Autel, apparentée aux sires d'Apremont.

Rapidement, Jean III d'Haussonville prit du galon. En effet, en 1422, il devint maréchal de Lorraine,
de 1425 à 1435, sénéchal du duc René 1er, entre 1432 et 1442, il fit partie du Conseil
des duchés de Lorraine et de Bar pendant l'absence du duc et de la duchesse.

Fidèle parmi les fidèles, le seigneur d'Haussonville participa évidement à la désastreuse
bataille de Bulgnéville, du 2 juillet 1431, qui vit les troupes ducales lorraines perdrent
face l'armée d'Antoine de Vaudémont et de ses alliés.
(le récit de cette bataille détaillé se trouve sur mon blog ici)

HAUSSONVILLE (54) - Maison-forte

En 1435, la maison-forte existait déjà car le seigneur des lieux y fonda un hôpital et une
chapelle dédiée à Saint-Claude.

Alors qu'Antoine, comte de Vaudémont revendiquait toujours le duché de Lorraine,
Jean III d'Haussonville attaqua Vaudémont en 1438 ; mal lui en prit
car peu après, en représailles sa maison-forte fut assiégée
et lourdement endommagée.

HAUSSONVILLE (54) - Maison-forte
Tour d'escalier à vis avec ses fenêtres à meneaux et sa porte à linteau à arc en accolade,
multilobes et écus buché

Avec la mort de Jean III, la terre d'Haussonville et sa maison-forte furent partagée entre les neuf
héritiers vivants (Jacques, Marguerite, Hawis, Gaspard, Balthazar, Ermenson, Louise,
Yolande et Alix). Évidement, les tensions apparurent rapidement.

Il semblerait que Balthazar 1er d'Haussonville (1441-1488), seigneur des lieux et de Turquestein,
époux d'Anne d'Anglure, dame d'Essey, fit recontruire la maison-forte familiale
après la Guerre de Bourgogne (1474 et 1477).

HAUSSONVILLE (54) - Maison-forte

HAUSSONVILLE (54) - Maison-forte
Linteaux des portes à arcs en accolade, multilobes, mouchettes et écus martelés,
jadis aux armes des Haussonville
HAUSSONVILLE (54) - Maison-forte

HAUSSONVILLE (54) - Maison-forte

HAUSSONVILLE (54) - Maison-forte
Fenêtres à meneaux de la façade donnant sur la cour
HAUSSONVILLE (54) - Maison-forte

HAUSSONVILLE (54) - Maison-forte

HAUSSONVILLE (54) - Maison-forte

HAUSSONVILLE (54) - Maison-forte
Façade ouest avec ses fenêtres à meneaux encore pourvues de grilles de protection
et une tour en saillie sur le mur
HAUSSONVILLE (54) - Maison-forte

HAUSSONVILLE (54) - Maison-forte

HAUSSONVILLE (54) - Maison-forte

HAUSSONVILLE (54) - Maison-forte

HAUSSONVILLE (54) - Maison-forte

HAUSSONVILLE (54) - Maison-forte
Façade nord avec ses fenêtres à meneaux encore pourvues de grilles de protection
HAUSSONVILLE (54) - Maison-forte

HAUSSONVILLE (54) - Maison-forte

HAUSSONVILLE (54) - Maison-forte


HAUSSONVILLE (54) - Maison-forte

HAUSSONVILLE (54) - Maison-forte
 ____________________

Copyright - Olivier PETIT - Patrimoine de Lorraine - 2015 © Tous droits réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire