Rechercher dans ce blog

jeudi 23 août 2012

ROLLAINVILLE (88) - La Croix-calvaire de la pelouse calcaire de Cuvegney

Juchée sur la plus grande pelouse calcaire des Vosges, dite de Cuvegney, et dominant alors le joli village fleuri de Rollainville, la croix-calvaire du XVIe siècle semble nous attendre là depuis qu'un mari et sa femme,
notables du village, ont souhaité l'élever en signe de dévotion !

Pour accéder à cette croix, il faut monter jusqu'au cimetière depuis le bas du village par la rue de la Chavée ;
à gauche de celui-ci des panneaux annoncent la pelouse calcaire de Cuvegney et le chemin
qu'il faut emprunter pour rallier la croix, située à environ 300 m du cimetière.

Un parking est également disponible juste à côté du cimetière, ce qui raccourci le trajet !

La croix dans son cadre champêtre, sur la pelouse calcaire



Le Christ en croix entouré par la Sainte Vierge (à sa droite) et par Saint-Jean l’Évangéliste (à sa gauche),
sous le regard du donateur agenouillé les mains jointes. 
De part et d'autre, on remarquera un ange tenant un écu armorié, celui des bienfaiteurs !

La Sainte Vierge les bras croisés sur sa poitrine

Saint-Jean l’Évangéliste

Le Christ la tête penchant à droite

Le bienfaiteur de la croix agenouillé les mains jointes et égrenant un chapelet, juste à côté d'une tête de mort

La Vierge à l'Enfant au centre encadré par un saint évêque (à sa droite), et Saint Pierre (à sa gauche)
sous les yeux de la bienfaitrice de la croix agenouillée

La Vierge à l'Enfant

La bienfaitrice de la croix agenouillée les mains jointes avec son chapelet

Saint Pierre tenant une clef de la main droite et soutenant la bible de la main gauche

Saint évêque
_______________________

Situation du village de Rollainville dans les Vosges


Localisation de la croix-calvaire (épingle jaune) dans Rollainville
et par rapport à l'église paroissiale (épingle rouge) et le pont du XVIIIe (épingle turquoise)
(Vous pouvez agrandir la carte en cliquant ici )

____________________

Copyright - Olivier PETIT - 2012 © Tous droits réservés

Aucun commentaire:

Publier un commentaire