Rechercher dans ce blog

mardi 23 février 2016

NANCY (54) - 250 ans de la mort de Stanislas : cénotaphe de Notre-Dame de Bonsecours (1768-1775)

Avec les 250 ans de la mort de Stanislas Leszczynski (1677-1756), l'occasion est belle
pour vous présenter son cénotaphe, conservé dans l'église Notre-Dame de Bonsecours.

Le 23 février 1766, Stanislas Leszczynski mourut à quatre-vingt-huit ans au château de Lunéville,
des suites de graves brûlures occasionnées, le 5 février, par le feu d'une cheminée auprès
de laquelle il se réchauffait et qui avait enflammé sa robe de chambre.

Le dernier duc de Lorraine s'éteignit ainsi après dix-huit jours de souffrances.

NANCY (54) - cénotaphe de Notre-Dame de Bonsecours (1768-1775)
Le cénotaphe de Stanislas est placé, du côté de l'épître, face à celui de Catherine Opalinska.
Les attributs de la royauté sont présents. Sur le vaste socle qui supporte Stanislas est posé
le globe terrestre à demi enveloppé dans un voile de deuil, symbole de la douleur
universelle que causa la mort du souverain.
 
Pour lui rendre hommage, le roi Louis XV, gendre de Stanislas, demanda la création
d'un cénotaphe pour l'église Notre-Dame de Bonsecours.

En 1768, le sculpteur français Louis-Claude Vassé (1716-1772) fut ainsi chargé de la réalisation
du monument funéraire en marbre et en bronze. Malheureusement, il ne put le terminer.

Un autre sculpteur français, lauréat du Prix de Rome (1758) et disciple de Vassé, Félix Lecomte
(1737-1817) acheva le cénotaphe, qui fut placé dans l'église de Bonsecours en 1775.

NANCY (54) - cénotaphe de Notre-Dame de Bonsecours (1768-1775)
 Le roi, vêtu à la polonaise, représenté couché à la manière antique, la main droite
est appuyée sur un bâton de commandement. A côté, figure notamment la couronne.
NANCY (54) - cénotaphe de Notre-Dame de Bonsecours (1768-1775)

NANCY (54) - cénotaphe de Notre-Dame de Bonsecours (1768-1775)
 A gauche, allégorie de la Lorraine agenouillée et couronnée, tournant son regard bienveillant
vers le souverain allongé, en tenant une tablette où est gravé le texte biblique : 
"Non recedet memoria ejus, et nomen ejus requiretur a generatione in generationem"
(Sa mémoire ne s’effacera pas, et son nom sera honoré de siècle en siècle)
NANCY (54) - cénotaphe de Notre-Dame de Bonsecours (1768-1775)

NANCY (54) - cénotaphe de Notre-Dame de Bonsecours (1768-1775)
 A droite, allégorie de la Charité, prostrée, se pâmant et donnant le sein à un nourrisson
NANCY (54) - cénotaphe de Notre-Dame de Bonsecours (1768-1775)

NANCY (54) - cénotaphe de Notre-Dame de Bonsecours (1768-1775)

A la base du cénotaphe, un grand cartouche contient un texte en latin, rappelant à la postérité
les vertus du "Bienfaisant" roi Stanislas envers la Lorraine.
 
Voilà la traduction du texte :
"Ci git Stanislas, le bien nommé, qui a enduré les nombreuses vicissitudes de la condition humaine.
Il n'en fut pas brisé, immense sujet d'admiration tant sur ses terres qu'en exil.. L'approbation
de son peuple le fit roi, il fut accueilli et embrassé par son gendre Louis XV. Il gouverna
choya et embellit la Lorraine, comme un père et non comme un maître. Il y nourrit les
pauvres, y restaura les villes que la peur avait endommagées, il encouragea aussi
les belles lettres, pleurez le, vous qui êtes inconsolables."

____________________

Copyright - Olivier PETIT - Patrimoine de Lorraine - 2016 © Tous droits réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire