Rechercher dans ce blog

jeudi 15 septembre 2011

MARSAL (57) - La collégiale Saint-Léger (Intérieur)

Laissons l'extérieur de la collégiale de Marsal (visible ICI ), pour pénétrer à l'intérieur.

Passé le portail roman de la façade occidentale, on accède à un porche au-dessus duquel on a placé
un buffet d'orgues monumental. On est ensuite frappé par la luminosité qui règne dans l'édifice !
Le vaisseau roman est totalement baigné de lumière, diffusée par les hautes baies romanes
en plein cintre et les quelques fenêtres gothiques et baies romanes des bas-côtés.
MARSAL (57) - La collégiale Saint-Léger (Intérieur)
La nef centrale
MARSAL (57) - La collégiale Saint-Léger (Intérieur)

De plan basilical avec sa nef centrale et ses bas-côtés, la collégiale de Marsal n'est pas voûtée
mais plafonnée avec des lambris en chêne. Trouver une église non pourvu d'un voûtement en pierre
n'est pas rare en Lorraine ; il suffit de se rendre, par exemple, à Aureil-maison (église romane
visible ICI) où la nef unique présente le même dispositif avec son plafond plat en planches de chêne.

MARSAL (57) - La collégiale Saint-Léger (Intérieur)
 La nef centrale où ont été placé les cloches
MARSAL (57) - La collégiale Saint-Léger (Intérieur)


MARSAL (57) - La collégiale Saint-Léger (Intérieur)
L'une des cloches avant une Vierge à l'Enfant

MARSAL (57) - La collégiale Saint-Léger (Intérieur)
La chaire à prêcher en bois sculpté du XVIIIe siècle

MARSAL (57) - La collégiale Saint-Léger (Intérieur)
Orgue

MARSAL (57) - La collégiale Saint-Léger (Intérieur)
Le bas-côté sud
MARSAL (57) - La collégiale Saint-Léger (Intérieur)

La nef centrale présente des arcades en plein cintre reposant sur des colonnes à chapiteaux s'inspirant
 de l'art ionique avec leurs volutes ! Au fond du bas-côté nord, à gauche du porche d'entrée, on peut
voir les gisants de quatre personnes : Jean VIII, comte de Salm et maréchal de Lorraine,
sa femme Louise de Stainville et leurs deux enfants morts en bas-âge.

MARSAL (57) - La collégiale Saint-Léger (Intérieur)

MARSAL (57) - La collégiale Saint-Léger (Intérieur)
Colonnes à chapiteaux à volutes entre la nef et le bas-côté sud

MARSAL (57) - La collégiale Saint-Léger (Intérieur)
Bas-côté sud : l'abside romane voûté en cul-de-four

MARSAL (57) - La collégiale Saint-Léger (Intérieur)
Saint-Nicolas sur l'autel de l'absidiole

MARSAL (57) - La collégiale Saint-Léger (Intérieur)
Le bas-côté nord
MARSAL (57) - La collégiale Saint-Léger (Intérieur)

Quand on pénètre dans le chœur gothique, voûté sur croisée d'ogives (dont la clef de voûte gothique
 figure Dieu avec deux doigts levés en signe de bénédiction), on découvre la richesse de ses
 sculptures, notamment les chapiteaux, à la retombée des piédroits, représentant des bourgeois
de Marsal richement habillé et tenant un phylactère, qui contenait jadis un message peint !

MARSAL (57) - La collégiale Saint-Léger (Intérieur)

 Chapelle gothique voûtée sur croisée d'ogive accolée au bas-côté nord
MARSAL (57) - La collégiale Saint-Léger (Intérieur)

MARSAL (57) - La collégiale Saint-Léger (Intérieur)
 Vierge à l'Enfant posée sur l'autel de l'absidiole

MARSAL (57) - La collégiale Saint-Léger (Intérieur)
Chapiteau roman à volutes reposant sur les colonnes des
arcades séparant la nef centrale des bas-côtés

MARSAL (57) - La collégiale Saint-Léger (Intérieur)
La nef centrale romane et l'arc triomphal brisé depuis le chœur gothique
MARSAL (57) - La collégiale Saint-Léger (Intérieur)

Puis à la retombée des ogives de l’avant-chœur, un musicien jouant de la viole et un ange ailé tenant
 un phylactère, côtoient le monument funéraire de Fouquet de la Routte, gentilhomme dauphinois
et gouverneur de Marsal, décédé en 1589. Enfin, avant de quitter les lieux, jetez un coup d’œil
au chapiteaux romans dont un est rainuré sous une corniche à décor de billettes
et l'autre formé de feuilles grasses.

MARSAL (57) - La collégiale Saint-Léger (Intérieur)
Voûtement sur croisée d'ogives gothiques

MARSAL (57) - La collégiale Saint-Léger (Intérieur)
La travée de chœur

MARSAL (57) - La collégiale Saint-Léger (Intérieur)
Travée de chœur - Chapiteau roman à feuilles enroulées

MARSAL (57) - La collégiale Saint-Léger (Intérieur)
Chœur - Voûtement sur croisées d'ogives gothiques avec clefs de voûte
MARSAL (57) - La collégiale Saint-Léger (Intérieur)

MARSAL (57) - La collégiale Saint-Léger (Intérieur)

MARSAL (57) - La collégiale Saint-Léger (Intérieur)
Chœur - Clef de voûte gothique figurant Dieu avec deux doigts levés en signe de bénédiction

MARSAL (57) - La collégiale Saint-Léger (Intérieur)

MARSAL (57) - La collégiale Saint-Léger (Intérieur)

MARSAL (57) - La collégiale Saint-Léger (Intérieur)
Chœur - Chapiteau roman rainuré placé à gauche de l'entrée, sous une corniche
à décor de billettes

MARSAL (57) - La collégiale Saint-Léger (Intérieur)
Chœur - Chapiteau roman à feuilles grasses placé à droite de l'entrée

MARSAL (57) - La collégiale Saint-Léger (Intérieur)
Chœur - Chapiteau gothique à feuillage

MARSAL (57) - La collégiale Saint-Léger (Intérieur)
Chœur - Chapiteaux gothiques figurant des bourgeois de Marsal tenant un phylactère
MARSAL (57) - La collégiale Saint-Léger (Intérieur)

MARSAL (57) - La collégiale Saint-Léger (Intérieur)

MARSAL (57) - La collégiale Saint-Léger (Intérieur)

MARSAL (57) - La collégiale Saint-Léger (Intérieur)
Chœur - Ange tenant un phylactère à la retombée de la voûte

MARSAL (57) - La collégiale Saint-Léger (Intérieur)
Chœur - Musicien jouant de la viole à la retombée de la voûte

MARSAL (57) - La collégiale Saint-Léger (Intérieur)

MARSAL (57) - La collégiale Saint-Léger (Intérieur)
Chœur - Monument funéraire de Fouquet de la Routte,
gentilhomme dauphinois et gouverneur de Marsal, mort en 1589
MARSAL (57) - La collégiale Saint-Léger (Intérieur)

MARSAL (57) - La collégiale Saint-Léger (Intérieur)

MARSAL (57) - La collégiale Saint-Léger (Intérieur)

MARSAL (57) - La collégiale Saint-Léger (Intérieur)


MARSAL (57) - La collégiale Saint-Léger (Intérieur)
Bas-côté nord de la collégiale : Gisants du comte Jean VIII de Salm, maréchal de Lorraine
et de Louise de Stainville
MARSAL (57) - La collégiale Saint-Léger (Intérieur)

MARSAL (57) - La collégiale Saint-Léger (Intérieur)
Gisants des nourrissons du comte Jean VIII de Salm, maréchal de Lorraine
et de Louise de Stainville
MARSAL (57) - La collégiale Saint-Léger (Intérieur)

MARSAL (57) - La collégiale Saint-Léger (Intérieur)
Bas-côté sud de la collégiale : Pietà du XVIe siècle - La Vierge est absente
(seul le bas de sa robe subsiste)

MARSAL (57) - La collégiale Saint-Léger (Intérieur)
Pietà du XVIe siècle - Visage du Christ

____________________

Copyright - Olivier PETIT - 2011-2014 © Tous droits réservés

7 commentaires:

  1. Merci pour ces trés belles photos de notre Collégiale Saint Léger !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci d'avoir prit le temps de consulter ce billet !

      Supprimer
  2. Bonjour cher webmaster, je suis votre collègue de Grain de sel.
    Bravo pour votre reportage et votre site que je trouve remarquable.
    L'église est actuellement en travaux et une des deux tours est totalement restaurée. (Êtes-vous au courant ?)
    J'ai fait un article là-dessus : http://www.moyenvic-graindesel.com/tout-pres-dici/1329-boulet-de-canon-russe-dans-la-tour-saint-martin-renovee-de-leglise-a-marsal
    Cordialement

    Bruno Rondeau

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah non je n'étais pas au courant de la restauration ; cela va redonner tout son à éclat à cette remarquable église ! Merci de l'info !

      Supprimer
    2. Bonjour Olivier Petit,
      Je me suis permis de reproduire une de vos photos pour illustrer l'histoire de ma famille dont le plus ancien membre est enterré dans le cloître à Marsal.
      Voir sur http://rosartuno.blogspot.fr/2012/02/iv-les-racines-le-saulnois-berceau-de.html
      Merci de me donner votre accord sans lequel je ne pourrai maintenir cette illustration. Votre document est ce que je souhaitais de mieux pour mon ancêtre.
      Dans l'attente de votre réponse, positive j'espère, je vous adresse mes cordiales salutations.
      Maurice Rosart

      Supprimer
  3. Il n'y a pas de soucis car je vois que le lien vers les autres photos de la collégiale de Marsal est bien présent sur la photo en question !
    A bientôt

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour cet accord donné par retour de courriel. C'est noté. Je me rendrai prochainement sur place pour vérifier s'il subsiste des traces des Rosat dans ce coin "mystérieux" de la Lorraine.
    Cordialement. Maurice Rosart

    RépondreSupprimer