Rechercher dans ce blog

vendredi 19 avril 2013

NANCY (54) - L'Hôtel des Loups

Au cœur de la vieille ville de Nancy, riche en hôtels particuliers, celui des Loups est l'un des plus beaux ! Également appelé Hôtel de Curel, il date en grande partie de la première moitié du XVIIIe siècle avec des ajouts au XIXe siècle.

Aperçu historique

Cet hôtel fut construit par l'architecte ducal Germain Boffrand (1667-1754) pour le chevalier et baron du Saint-Empire et de Curel, Nicolas-François Hennequin. Ce dernier assurait aussi les fonctions de Sénéchal de la Principauté de Joinville, conseiller d’État du duc Léopold 1er de Lorraine (1697-1729) et Grand Louvetier de Lorraine (en 1702) ; il devint même Comte de Fresnel (à partir de 1717).

Le dominicain Henri-Dominique Lacordaire (1802-1861), alors à Nancy, mentionna l'Hôtel des Loups dans sa correspondance du 28 avril 1843.

En 1880, Louis-Alexandre, comte Herbin fit ajouté un pavillon, visible depuis la rue René d'Anjou et modifia les intérieurs du XVIIIe siècle.

Cet édifice fut inscrit en 1946 puis classé, en 1990, au titre des Monuments Historiques.

Architecture

Donnant sur la rue des Loups, l'Hôtel présente un portail monumental dont les pieds-droits sont chacun surmontés d'une statue de loup attribué au sculpteur Nicolas-Adrien Lépy. Ces deux "lupus" semblent ainsi garder l'entrée. En guise de fronton, un fer forgé à entrelacs et initiale HA (Herbin Alexandre ?) relie les deux piliers du portail.

S'organisant autour d'une cour centrale pavée, l'Hôtel des Loups forme, avec ses différents corps de bâtiments, un U. Dans les angles, on peut voir deux tourelles surbaissées par rapport à la toiture de la façade principale et des ailes.

Le portail d'entrée du frontispice présente un fronton triangulaire soutenu par deux têtes de loup. L'espace intérieur est occupé par les attributs du Grand Maître Louvetier Nicolas-François Hennequin : hure de sanglier et trophées cynégétiques (carquois et flèches, cor de chasse, gibecière, fusil) englobés dans des entrelacs de feuilles de chêne avec glands. Sous le fronton, une tête de déesse (?) nous accueille.

On remarquera enfin, la petite fontaine placée dans l'angle à droite de l'entrée principale.
________________________________________

Vous pouvez agrandir les vignettes en cliquant dessus !

Pavillon ajouté en 1884
Nancy - Hôtel des Loups


Nancy - Hôtel des Loups Nancy - Hôtel des Loups Nancy - Hôtel des Loups
Le portail d'entrée avec le fronton en fer forgé (aux initiales HA, Herbin Alexandre )
et les deux loups (qui ont donné le nom à l'hôtel)
Nancy - Hôtel des Loups Nancy - Hôtel des Loups

Le portail d'entrée : les loups de Lépy
Nancy - Hôtel des Loups

Le portail avec son fronton triangulaire et son escalier monumental

Nancy - Hôtel des Loups Nancy - Hôtel des Loups Nancy - Hôtel des Loups
Le portail - Le fronton triangulaire : hure de sanglier et trophées cynégétiques dans les entrelacs de feuilles de chêne et glands
Nancy - Hôtel des Loups

Le portail : tête de déesse antique : Diane !

Escalier monumental et fontaine située dans l'angle
Nancy - Hôtel des Loups

________________________________________

Situation de Nancy en Meurthe-et-Moselle


Vous pouvez agrandir le plan en cliquant ICI

____________________

Copyright - Olivier PETIT - 2013 © Tous droits réservés

4 commentaires:

  1. Bonne journée et merci pour ce blog sympa ! Pascal.

    RépondreSupprimer
  2. Merci à vous d'avoir jeté un coup d'oeil à mon blog !

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour,

    Un petit complément d'information sur le mascaron ornant la porte d'entrée. Il s'agit de la déesse de la chasse, Diane, identifiée par le croissant de lune dans sa chevelure.

    Vincent

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait, c'est bien Diane chasseresse qui est représentée sous le fronton !

      Supprimer