Rechercher dans ce blog

mercredi 21 décembre 2016

PONT-SAINT-VINCENT (54) - Pietà de Jean Crocq (1496-1498)

L'église de Pont-Saint-Vincent renferme une pietà exceptionnelle, sans soute l'une
des plus belles de Lorraine, exécutée par le célèbre "ymagier" du duc
René II de Lorraine : Jean Crocq (1480-1511).

PONT-SAINT-VINCENT (54) - Pietà de Jean Crocq (1496-1498)

Ce pietà, placée dans la chapelle nord, a été commandée par Jean de Bidos, écuyer
du duc René II de Lorraine entre 1496 et 1498.

PONT-SAINT-VINCENT (54) - Pietà de Jean Crocq (1496-1498)

La Vierge soutient de la main droite la tête du Christ et soulève, de son autre main,
un morceau de son voile gaufré, en signe de détresse.

Elle est assise sur un socle de roches où sont figurés un crâne et des os,
symboles du Mont Golgotha.

PONT-SAINT-VINCENT (54) - Pietà de Jean Crocq (1496-1498)

Le manteau de la Vierge, aux larges plis, est bordé d'un galon finement brodé
alternant perles, quadrillage et lettres brodées.

PONT-SAINT-VINCENT (54) - Pietà de Jean Crocq (1496-1498)

PONT-SAINT-VINCENT (54) - Pietà de Jean Crocq (1496-1498)

PONT-SAINT-VINCENT (54) - Pietà de Jean Crocq (1496-1498)

PONT-SAINT-VINCENT (54) - Pietà de Jean Crocq (1496-1498)

PONT-SAINT-VINCENT (54) - Pietà de Jean Crocq (1496-1498)

PONT-SAINT-VINCENT (54) - Pietà de Jean Crocq (1496-1498)

PONT-SAINT-VINCENT (54) - Pietà de Jean Crocq (1496-1498)

PONT-SAINT-VINCENT (54) - Pietà de Jean Crocq (1496-1498)

PONT-SAINT-VINCENT (54) - Pietà de Jean Crocq (1496-1498)

Le Christ au visage endormi, la bouche entrouverte, la barbe et les cheveux ondulés,
et la couronne d'épines entourant son crâne d'où s'échappent des gouttes de sang,
semble avoir gardé la rigidité des œuvres antérieurs gothiques.

PONT-SAINT-VINCENT (54) - Pietà de Jean Crocq (1496-1498)

PONT-SAINT-VINCENT (54) - Pietà de Jean Crocq (1496-1498)

PONT-SAINT-VINCENT (54) - Pietà de Jean Crocq (1496-1498)

La plaie sur le flanc du Christ, infligée par la lance d'un garde romain, laisse échapper
de nombreuses gouttes de sang.

PONT-SAINT-VINCENT (54) - Pietà de Jean Crocq (1496-1498)

Les pieds du Christ ensanglantés côtoient des os et un crâne, généralement
identifiés comme appartenant à Adam.
___________________________________

Copyright - Olivier PETIT - Patrimoine de Lorraine 2016 © Tous droits réservés

1 commentaire: