Rechercher dans ce blog

mardi 30 juin 2015

SAINT-MAX (54) - Eglise Saint-Médard

Saint-Max possède une petite église remontant au XIIe siècle, située rue du maquis de Ranzey.

Les sources historiques concernant l'histoire de cette église sont ténues.

Saint-Max et son église sont mentionnés pour la première fois en 1263 comme faisant
partie des biens de Milon de Vandières, alors seigneur d'Essey-les-Nancy.

SAINT-MAX (54) - Eglise Saint-Médard

Il est fort probable que l'édifice actuel remplace un sanctuaire plus ancien, qui lui même
a réutilisé l'espace d'un ancien temple gallo-romain dédié à Mars dont on a retrouvé
des tuiles à rebord, des fibules et des sépultures.

L'ancienne chapelle ou ermitage médiéval, devenu un petit prieuré appartenant à l'abbaye de Solesmes,
fut placé sous le patronage de Saint Médard, évêque de Noyon, (458-545) dont le nom a été déformé
selon le dialecte lorrain en Saint Mard, Saint Mach, Saint Maix, Saint Mâ, Saint Max.

SAINT-MAX (54) - Eglise Saint-Médard

Une toute petite communauté vivait autour de cet édifice qui fut longtemps annexe de
la paroisse Saint-Martin de Malzéville, puis succursale de Dommartemont.

SAINT-MAX (54) - Eglise Saint-Médard

L'église actuelle se compose donc d'un clocher roman de la fin du XIIe siècle avec ses baies
géminées en plein cintre, d'une nef du XVe siècle, d'une chapelle néo-gothique bâtie
au XVIIIe siècle et d'un chœur reconstruit en 1856.

SAINT-MAX (54) - Eglise Saint-Médard
L'une des baies géminées en plein cintre avec sa colonne centrale en forme de tau

SAINT-MAX (54) - Eglise Saint-Médard
Portail latéral gothique (XVe siècle) avec son tympan trilobé et une statue moderne
de Saint-Médard reposant sur une console.

SAINT-MAX (54) - Eglise Saint-Médard
A droite du portail latéral, une Vierge à l'Enfant du XVe siècle
malheureusement masquée par un plexiglas. 
____________________

Copyright - Olivier PETIT - Patrimoine de Lorraine - 2015 © Tous droits réservés

Aucun commentaire:

Publier un commentaire