Rechercher dans ce blog

mardi 13 octobre 2015

LALOEUF-PUXE (54) - Eglise Saint-Rémy (XIIe-XVIe siècle - Extérieur)

Le village de Laloeuf-Puxe a gardé de l'époque médiévale, une église romano-gothique,
qui occupe un terre-plain dans le hameau de Puxe.

LALOEUF-PUXE (54) - Eglise Saint Rémy (XIIe-XVIe siècle)

Cette église remonte vraisemblablement à la première moitié ou au troisième quart du XIIe siècle.

Selon les écrits de Jacques de Bayon, le comte Gérard d'Alsace aurait confié les villages
de Puxe et Muriville au prieuré de Belval, en 1111, avec le consentement de l'évêque de Toul,
Ricuin de Commercy (1108-1128) ; il est probablement que les
religieux participèrent financièrement à la reconstruction
de l’église en style roman.

En 1123 et 1134, la donation fut confirmée par l'évêque de Toul.

Le prieuré de Belval obtint les deux tiers des grosses et menues dîmes de Puxe.

L'abbaye de Moyenmoutier désignait l'officiant.

LALOEUF-PUXE (54) - Eglise Saint Rémy (XIIe-XVIe siècle)
Façade avec son portail et son clocher romans
LALOEUF-PUXE (54) - Eglise Saint Rémy (XIIe-XVIe siècle)

A la fin du XVe et au début du XVIe siècle, l'église fut modifiée par l'ajout de fenêtres
gothiques et d'une nef voûtées sur croisées d'ogives, en conservant le chevet
semi-circulaire et la façade romans.

LALOEUF-PUXE (54) - Eglise Saint Rémy (XIIe-XVIe siècle)

LALOEUF-PUXE (54) - Eglise Saint Rémy (XIIe-XVIe siècle)

Les fenêtres de la nef et du chœur furent, en partie, repercées vers 1880.

LALOEUF-PUXE (54) - Eglise Saint Rémy (XIIe-XVIe siècle)
Chevet avec son abside romane semi-circulaire

LALOEUF-PUXE (54) - Eglise Saint Rémy (XIIe-XVIe siècle)
Clocher roman avec ses ouïes géminées en plein cintre sur chacune des faces dont trois
sont partiellement masquées par des abats-sons ; les murs de la nef sont scandés par
des contreforts entre lesquels figurent un fenêtre gothique
LALOEUF-PUXE (54) - Eglise Saint Rémy (XIIe-XVIe siècle)

LALOEUF-PUXE (54) - Eglise Saint Rémy (XIIe-XVIe siècle)

LALOEUF-PUXE (54) - Eglise Saint Rémy (XIIe-XVIe siècle)
Clocher - Étage campanaire avec ses baies géminées en plein cintre

LALOEUF-PUXE (54) - Eglise Saint Rémy (XIIe-XVIe siècle)
Clocher - Baie géminée ayant perdue sa colonnette centrale remplacée par un abat-sons ;
sur le tympan figure un oculus quadrilobé

LALOEUF-PUXE (54) - Eglise Saint Rémy (XIIe-XVIe siècle)
Clocher - Baies géminées en plein cintre à colonnette centrale surmontée d'un
chapiteau cubique soutenant le tympan
LALOEUF-PUXE (54) - Eglise Saint Rémy (XIIe-XVIe siècle)

LALOEUF-PUXE (54) - Eglise Saint Rémy (XIIe-XVIe siècle)
Nef - Murs extéreiurs : Fenêtres gothiques à deux lancettes trilobées,
quadrilobe et écoinçons
LALOEUF-PUXE (54) - Eglise Saint Rémy (XIIe-XVIe siècle)

LALOEUF-PUXE (54) - Eglise Saint Rémy (XIIe-XVIe siècle)
Façade - Fenêtre gothique à deux lancettes trilobées, mouchette et écoinçons

LALOEUF-PUXE (54) - Eglise Saint Rémy (XIIe-XVIe siècle)
Façade - Le portail roman accosté d'une baie gothique
LALOEUF-PUXE (54) - Eglise Saint Rémy (XIIe-XVIe siècle)

LALOEUF-PUXE (54) - Eglise Saint Rémy (XIIe-XVIe siècle)
Façade - Portail roman en plein cintre
LALOEUF-PUXE (54) - Eglise Saint Rémy (XIIe-XVIe siècle)
Portail - Voussures en plein cintre encadrant un tympan ornée du firmament mystique
(grande croix cantonnée en haut de deux cercles rayonnants représentant le soleil et en bas
 de deux ronds formés de cercles concentriques évoquant sans doute la lune quoique
cette dernière soit souvent représenté de manière plus explicite.
LALOEUF-PUXE (54) - Eglise Saint Rémy (XIIe-XVIe siècle)
Hubert Collin, éminent spécialiste des église romanes en Lorraine, imagine
que ce tympan est un réemploi d'un édifice précédent ! A confirmer !
Il ajoute que cette représentation est le symbole de la Rédemption
sous la voûte céleste, au milieu des astres 

LALOEUF-PUXE (54) - Eglise Saint Rémy (XIIe-XVIe siècle)
Portail -Chapiteaux de gauche

LALOEUF-PUXE (54) - Eglise Saint Rémy (XIIe-XVIe siècle)

LALOEUF-PUXE (54) - Eglise Saint Rémy (XIIe-XVIe siècle)
Portail - Chapiteaux à entrelacs et visage humain

LALOEUF-PUXE (54) - Eglise Saint Rémy (XIIe-XVIe siècle)
Portail - Chapiteau avec l’oiseau dévorant les deux personnages s'enlaçant
LALOEUF-PUXE (54) - Eglise Saint Rémy (XIIe-XVIe siècle)

LALOEUF-PUXE (54) - Eglise Saint Rémy (XIIe-XVIe siècle)
Une femme sur les genoux de son "mari"

LALOEUF-PUXE (54) - Eglise Saint Rémy (XIIe-XVIe siècle)
Portail - Chapiteaux de droite

LALOEUF-PUXE (54) - Eglise Saint Rémy (XIIe-XVIe siècle)
Portail - Chapiteau garni d'une aigle étêtée

LALOEUF-PUXE (54) - Eglise Saint Rémy (XIIe-XVIe siècle)
Portail - Visage monstrueux d'où s'échappent deux dragons
(ou bêtes anguipèdes)
LALOEUF-PUXE (54) - Eglise Saint Rémy (XIIe-XVIe siècle)

LALOEUF-PUXE (54) - Eglise Saint Rémy (XIIe-XVIe siècle)
Portail - Chapiteau figurant un visage grimaçant émergeant d'un feuillage

LALOEUF-PUXE (54) - Eglise Saint Rémy (XIIe-XVIe siècle)
Portail - Détail des voussures avec des feuilles d'eau et boutons floraux

LALOEUF-PUXE (54) - Eglise Saint Rémy (XIIe-XVIe siècle)
Oculus ébrasé

LALOEUF-PUXE (54) - Eglise Saint Rémy (XIIe-XVIe siècle)
Cadran solaire du début du XVIe siècle
 ____________________

Copyright - Olivier PETIT - Patrimoine de Lorraine - 2015 © Tous droits réservés

2 commentaires:

  1. Sous les deux soleils irradiants, ce sont des pirales....et non des lunes. Aussi l'interprétation est bien plus difficile. Cette spirale "ionique" se rencontre parfois dans des endroits très inattendus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hubert Collin indique que cette représentation est le symbole de la Rédemption sous la voûte céleste, au milieu des astres. On trouve ce type de tympan symbolique dans d'autres portails lorrains (à Vaux et à Sturzelbronn en Moselle, à Circourt-sur-Mouzon dans les Vosges...)

      Supprimer