Rechercher dans ce blog

lundi 27 octobre 2014

MOUSSON (54) - La chapelle Saint-Cyriaque

Dans l'enceinte même du château de Mousson, on peut encore voir les restes de
l'ancienne chapelle castrale, transformé ensuite en église paroissiale
Largement détruite en septembre 1944 par les Américains, qui bombardaient les
positions allemandes sur la butte de Mousson, la chapelle castrale a conservé
quelques maigres vestiges exhumés en 1987.


Édifiée vers 1085, cette chapelle (capella de Montione) qui dépendait du diocèse de Metz, se trouvait
 dans l'archidiaconé de Vic-sur-Seille et était le siège de l'archiprêtré de Mousson.


D'après les fouilles archéologiques réalisées en 1987 (un article sur le sujet à consulter ici),
un sanctuaire mérovingien du VIIe siècle modifié durant l'époque carolingienne (VIIIe-Xe siècles),
existait déjà à l'emplacement même des vestiges romans retrouvés.

Les différents édifices religieux par Pierre Cuvelier

En 1131, le comte Renaud 1er de Bar (1105-1149) confia le service de la chapelle castrale aux
 moines de Mousson dont le prieuré se trouvait en contrebas du château.

Le comte Thiébaut (1189-1214) aurait modifié et agrandi le sanctuaire.

Ouverture en plein cintre ébrasé romane éclairant jadis le chœur de la chapelle

Restes de colonnettes romanes

Du XVIIe au XIXe siècle, la chapelle fut transformée pour devenir l'église paroissiale.
Partiellement ruinée par les intempéries, l'édifice fut complètement restauré par le curé
Mundweiller en 1895 en ajoutant un clocher surmonté d'une statue de Jeanne d'Arc,
financée par la duchesse d'Uzès et réalisée par la fonderie Denonvilliers.

Le clocher de l'église avec la statue de Jeanne d'Arc à son sommet

La statue "partielle" de Jeanne d'Arc

Bases de colonnes et reste d'un corps de lion étêté


Cette chapelle renfermait encore, avant les bombardements de septembre 1944, un chef d’œuvre
de la sculpture romane du milieu du XIIe siècle: les fonds baptismaux.

Grâce aux photos prises par l'historien Camille Enlart au début du XXe siècle,
on peut les admirer même s'ils ne sont plus !

Le baptême du Christ

Saint-Jean-Baptiste prêchant et bénissant des fidèles debout et agenouillés
un chevalier vêtu d'une cotte de maille, d'un casque conique et tenant
une lance se tient à l'arrière de la scène.

Saint-Jean-Baptiste baptisant deux personnages dans une cuve ;
deux autres attendent derrière un arbre.

 ____________________

Copyright - Olivier PETIT - 2014 © Tous droits réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire