Rechercher dans ce blog

vendredi 30 septembre 2011

TOUL (54) - La chapelle templière de Libdeau a besoin de vous !

Grâce à la ténacité de Messieurs Siffert et Frigério, l'association destinée
à sauvegarder la chapelle templière de Libdeau est née.

"Le Comité pour l'étude et la restauration de la chapelle templière de Libdeau" a pour but d'engager
toute action ou démarche nécessaire pour assurer la conservation, la restauration
et le développement culturel de la chapelle

Diffusez l'information autour de vous !



Pour adérez à l'association, il suffit de cliquer sur l'image ci-dessous et de l'imprimer


Vous pouvez également acheter le livre "Les Ordres militaires en Lorraine" de Michel Henry, au prix de 25 euros

en cliquant sur la jaquette ci-dessous


Les bénéfices seront alloués à la restauration de la chapelle

Localisation de la chapelle dans le hameau de Libdeau près de Toul

 L'état actuel de la chapelle de Libdeau

PULLIGNY (54) - La Chapelle Notre-Dame de Pitié

Pulligny recèle encore des trésors d'architecture comme la Chapelle Notre-Dame de Pitié de style néo-roman et néo-gothique, construite à l'emplacement d'un ancien oratoire dit de Savignon, sur les hauteurs du village.

L'architecte Léon Vautrin (1820-1884), diplômé de l'École des Beaux-Arts de Nancy et de l'École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris, fut choisit pour édifier cette chapelle en 1868. Il fut notamment à l'origine de la construction de plusieurs églises de la région et restaura également le clocher de l'église d'Houdreville (visible ICI). Léon Vautrin s'inspira largement de l'architecture médiévale pour produire un bâtiment très roman associé à quelques touches gothiques (essentiellement les baies) !

L'édifice achevé, il fut béni le 24 juin 1868 par le curé Clément, commanditaire et financier.

______________________________________

Vous pouvez agrandir les vignettes en cliquant dessus !

PULLIGNY (54) - La Chapelle Notre-Dame de Pitié
Le mur présente des baies en plein cintre à remplage gothiques trilobés et des lésènes
(ou arcatures lombardes) héritées de l'architecture romane et gothique
PULLIGNY (54) - La Chapelle Notre-Dame de Pitié

PULLIGNY (54) - La Chapelle Notre-Dame de Pitié
Le chevet plat avec ses baies en cintre à remplages trilobés et arcatures en plein cintre

PULLIGNY (54) - La Chapelle Notre-Dame de Pitié
Le trois cloches de la façade

PULLIGNY (54) - La Chapelle Notre-Dame de Pitié
La façade d'inspiration romane avec son portail à colonnes surmontées de chapiteaux
à feuillages, voussures en plein cintre encadrant un tympan d'un quadrilobe à croix
et de deux trilobes

PULLIGNY (54) - La Chapelle Notre-Dame de Pitié


PULLIGNY (54) - La Chapelle Notre-Dame de Pitié

PULLIGNY (54) - La Chapelle Notre-Dame de Pitié
Le tympan néo-roman

PULLIGNY (54) - La Chapelle Notre-Dame de Pitié
Chapiteaux néo-romans à feuillage et volutes
PULLIGNY (54) - La Chapelle Notre-Dame de Pitié

_________________________

Vous pouvez aussi découvrir les autres curiosités de Pulligny ci-dessous

Mairie (visible ici)
La Maison Pierret (visible ici)
La Maison des Loups (visible ici)
La Croix du Pont (visible ici)

____________________________________

 Localisation du village de Pulligny en Meurthe-et-Moselle


Situation de la Chapelle Notre-Dame (goutte jaune) dans le village et par rapport aux autres curiosités
(Vous pouvez agrandir la carte en cliquant ICI)
(Les épingles de couleur sont cliquables pour afficher les photos)
____________________

Copyright - Olivier PETIT - 2011 © Tous droits réservés

jeudi 29 septembre 2011

AROFFE (88) - La Maison au Retable

A quelques mètres de l'église paroissiale se trouve une belle maison lorraine avec son porche en plein cintre au-dessus duquel fut placé un beau retable du XVIe siècle, provenant vraisemblablement de l'église. La Maison a été restaurée, il y a quelques années. Lors de mon passage en 2005, la maison méritait effectivement un bon ravalement !

Ainsi, la partie centrale du retable est occupée par le Christ en croix entouré de la Vierge Marie (à gauche) et de Saint Jean l’Évangéliste. Puis de part et d'autre, on découvre les saints Apôtres placés deux par deux sous des arcades en plein cintre où furent sculptées des coquilles Saint-Jacques. On remarquera la présence de polychromie, essentiellement bleue (pour les coquilles Saint-Jacques, le manteau de la Vierge et les jambes "restituées" du Christ) et rouge (pour la guimpe de la Vierge et sur la Croix).

_______________________________________

Localisation du village d'Aroffe dans les Vosges


Situation de la Maison au Retable et de la Croix de Chemin (épingle rouge, visible ICI)
et la croix de l'église (épingle verte, visible ICI) dans le village d'Aroffe
(Pour agrandir la carte cliquez ICI) 
__________________________________

 Photos prises en 2005

_____________________________________

Vue générale de la maison avec le retable au-dessus du porche

Le porche surmonté du retable

Vue d'ensemble du retable encore en partie polychrome

Le Christ en croix accompagné de la Vierge Marie et de Saint-Jean l'Evangéliste,
sous une arcade en plein cintre où une coquille Saint-Jacques occupe la partie supérieure
et où deux anges, placés dans les coins, observent la scène. Enfin, au pied de la Croix,
une tête de mort précède le mascaron d'un homme barbu et moustachu (inscrit dans un carré)

Le Christ, la tête penchée sur la droite, inscrit dans une conque en forme de coquille Saint-Jacques
(avec traces de polychromie bleue) et sous le regard de deux anges (têtes et ailes) figurés dans les angles

La Vierge Marie et Saint Jean l'Evangéliste de part et d'autre de la Croix
au pied de laquelle figure une tête de mort

La Vierge Marie, le visage érodé et les mains jointes (disparues).

Saint-Jean l'Evangéliste aux cheveux bouclés et bras croisés

Apôtres de la partie gauche du retable




Apôtres de la partie droite du retable





Découvrez aussi la belle Croix de Chemin d'Aroffe en cliquant ICI

____________________

Copyright - Olivier PETIT - 2011 © Tous droits réservés

mardi 27 septembre 2011

LUNEVILLE (54) - Les 40 ans de l'Union des Cercles Généalogiques de Lorraine (29-30 octobre 2011)

L'Union des Cercles Généalogiques de Lorraine fêtera ses 40 ans les 29 et 30 octobre 2011
au Centre Culturel Erckmann de Lunéville. 


 A cette occasion, de nombreuses associations venues de toute la France et de l'étranger,
des professionnels de la généalogie, libraire, auteurs, seront présents.

Le programme complet des journées du 29 et 30 octobre 2011
est disponible ici

Conférences :

"La destruction des châteaux lorrains pendant la guerre de 30 ans"
par M. Jean-Pierre COUTEAU, historien et maire de Villey-Saint-Etienne
samedi 29 octobre 2011 à 15h

"Les lorrains en Autriche (XVIIe-XIXe siècle)"
par M. Alain PETIOT, historien de l'Académie Stanislas
samedi 29 octobre 2011 à 16h

"La Moselle plurielle"
par M. Albert WEYLAND, auteur et proviseur adjoint
 Dimanche 30 octobre à 11h.

"Architectes, sculpteurs, et peintres de l'église St Jacques de Lunéville" 
par Mlle Catherine GUYON, maître de conférence à l'Université Nancy II
 Dimanche 30 octobre à 15h

"Relations entre catholiques et protestants dans le comté de Sarrewerden (XVII-XVIIIe siècle)"
par Laurent JALABERT, maître de conférence à l'Université Nancy II
Dimanche 30 octobre à 16h


 Lieu de la manifestation

Centre Culturel Erckmann
2 cours de Verdun
54 300 LUNEVILLE

Entrée libre. Parking gratuit.

Renseignements :
UNION DES CERCLES GENEALOGIQUES LORRAINS 
Monsieur Laurent GERDOLLE
MJC Lillebonne
14 Rue du Cheval Blanc
54 000 NANCY 
Tél : 03 83 32 43 88

vendredi 23 septembre 2011

MALZEVILLE (54) - Journées d’Études Meurthe-et-Mosellanes (8 et 9 octobre 2011)

Organisées depuis 2005 en collaboration avec le Conseil général de Meurthe-et-Moselle
et l’Université de Nancy 2, les Journées d’Études Meurthe-et-Mosellanes
ont pour objet de faire découvrir ou redécouvrir le département
à travers son histoire et ses richesses patrimoniales


 Le programme des deux journées ci-dessous
disponible en pdf ici


Lieu de la journée d'étude et contacts

Domaine de Pixérécourt 
Amphithéâtre du lycée agricole
54 220 MALZEVILLE

jeudi 22 septembre 2011

DOMPAIRE ET VILLE-SUR-ILLON (88) - 13e Journées d'Etudes Vosgiennes (14-15-16 octobre 2011)

A l'occasion des 13e Journées d’Études Vosgiennes,
organisées par La Fédération des sociétés savantes des Vosges
et l'Association Culturelle Histoire et Patrimoine de Ville-sur-Illon,
les villes de Dompaire et de Ville-sur-Illon
proposeront de redécouvrir le Pays de Dompaire


Programme des journées ici
ou

Bulletin d'inscription au repas ici

Renseignements et réservation des repas :

Association culturelle Histoire et Patrimoine de Ville-sur-Illon

ACHP Ville-sur-Villon
Tél: 03 29 08 25 90
Mail

mercredi 21 septembre 2011

BUREY-EN-VAUX (55) - La Croix-calvaire

Le village de Burey-en-Vaux a mis en valeur l'une de ses croix de chemin en lui réservant un espace triangulaire au croisement de deux voies.

Datée de 1618, cette croix-calvaire a cependant subie les outrages du temps avec la perte des bras du Christ et la partie supérieure du croisillon reconstituée avec l'inscription "INRI".

La face principale de la croix, présente, comme de coutume, le Christ en croix associé à la Sainte Vierge et à Saint-Jean l’Évangéliste. Au revers, on trouve, non pas une Vierge à l'Enfant, comme c'est souvent le cas, mais Sainte-Libaire, tenant de son bras gauche une quenouille et de son bras droit, une épée, objet de son martyr (la décollation) ; à ses pieds, quelques moutons paissent tranquillement.

________________________________

Localisation du village de Burey-en-Vaux dans la Meuse

Situation de la croix dans le village de Burey-en-Vaux
________________________________




Le Christ en croix (les bras sont manquants) entouré de la Vierge Marie (à droite)
et de Saint-Jean l’Évangéliste (à droite)

Le Christ

Vierge Marie auréolée, les mains jointes

Saint-Jean-l’Évangéliste auréolé et tenant un ouvrage de sa main gauche

Sainte-Libaire et le millésime "1618" dans un cartouche

Sainte-Libaire tenant, de sa main droite, une épée (rappelant son martyr : la décollation),
de sa main gauche, une quenouille ; et sous ses pieds, des moutons paissant.

Sainte-Libaire tenant une quenouille de son bras gauche et serrant,
de sa main droite, l'épée, objet de son martyr !
____________________

Copyright - Olivier PETIT - 2011 © Tous droits réservés